photo de l'incendie de OVH

3,6 millions de sites Web hors ligne après l’incendie du Data center d’OVH

Environ 3,6 millions de sites Web répartis sur 464 000 domaines distincts ont été mis hors ligne après l’incendie majeur survenu cette nuit sur le site d’un centre de données OVHcloud à Strasbourg.

Plus de 18 % des adresses IP attribuées à OVH sur les serveurs Web – qui a eu lieu il y a deux semaines – ne répondaient plus à 06:00-07:15 UTC ce matin.

Heureusement, tout le monde est sain et sauf, mais OVH a déclaré que l’incendie de son Datacenter SBG2 n’était pas contrôlable et qu’aucune donnée n’est susceptible d’être récupérée. Une partie de son Datacenter SBG1 a également été détruite. Les pompiers ont protégé le SBG3 tout au long de la nuit, et bien qu’il n’y ait pas eu d’impact direct du feu sur le SBG4, celui-ci était également indisponible en raison de l’isolement de l’ensemble du site. Par conséquent, tous les services de SGB1-4 ont été hors ligne.

Les sites web qui ont été mis hors ligne pendant l’incendie comprenaient des banques en ligne, des services de messagerie web, des sites d’information, des boutiques en ligne vendant des EPI pour se protéger du coronavirus, et les sites web des gouvernements de plusieurs pays.

Parmi ces derniers, citons les sites utilisés par le médiateur financier polonais, la DGE ivoirienne, la Plate-forme des achats de l’État française, l’Export Hub du gouvernement gallois et le site de l’Agence de certification des véhicules du gouvernement britannique, qui a obtenu un nouveau certificat SSL à 10 heures du matin et est à présent de nouveau en ligne avec un hébergeur britannique.

A lire également  Comprendre Hotmail/Outlook : Le guide ultime de la messagerie électronique

Comme on pouvait s’y attendre de la part d’une société d’hébergement française, le domaine de premier niveau de code pays (ccTLD) le plus touché est le .fr, qui comptait 184 000 sites Web hors service répartis sur 59 600 noms de domaine distincts, soit 1,9 % de tous les domaines .fr dans le monde. À titre de comparaison, les datacenters concernés n’hébergeaient que 24 100 sites Web en .uk, répartis sur 8 700 noms de domaine uniques. La plupart des sites web touchés utilisent le domaine générique de premier niveau .com, soit 880 000 sites web répartis sur 180 000 domaines.

OVH a publié une mise à jour sur sa page Incendie du site de Strasbourg, et un rapport d’incident suggère qu’il faudra peut-être deux semaines pour reconstruire une partie de l’infrastructure détruite.

Yohann G.