Amazon a toujours un sérieux problème de déchets plastiques aux États-Unis

Amazon continue de faire face à un problème majeur de déchets plastiques aux États-Unis.

En dépit des initiatives annoncées pour diminuer la quantité d’emballages plastiques, l’organisation à but non lucratif Oceana révèle une situation préoccupante concernant Amazon aux États-Unis, accentuant le débat sur les enjeux environnementaux du géant du e-commerce. En 2022, Amazon a engendré pas moins de **208 millions de livres de déchets plastiques** dans le pays, chiffre en hausse de presque 10 % par rapport à l’année précédente. Cette quantité astronomique de déchets pourrait entourer la planète plus de **200 fois**, si l’on considère l’utilisation des fameux oreillers d’air en plastique pour protéger les produits durant le transport.

L’augmentation des déchets plastiques d’Amazon aux États-Unis contraste fortement avec la situation mondiale où l’entreprise affirme avoir réduit de **11,6 %** son utilisation d’emballages plastiques pour l’année 2022. Les États-Unis restent ainsi le marché le plus problématique en termes de gestion des emballages plastiques, soulevant des interrogations sur les véritables intentions d’Amazon en matière d’impact environnemental.

Matt Littlejohn, vice-président senior des initiatives stratégiques d’Oceana, soulève une question pertinente : « **Pourquoi les clients américains sont-ils laissés pour compte ?** ». Le manque de transparence d’Amazon sur la répartition par pays de ses déchets plastiques et l’absence de rapport sur l’impact des vendeurs tiers complexifient la compréhension réelle de l’impact écologique de l’entreprise. Oceana, s’appuyant sur des données de marché ainsi que des ajustements suite aux déclarations publiques d’Amazon, tire la sonnette d’alarme.

La réponse d’Amazon face à ces accusations se veut rassurante. Pat Lindner, vice-président pour la mécatronique et l’emballage durable chez Amazon, qualifie le rapport d’Oceana de « **trompeur** », mettant en avant les initiatives de l’entreprise visant à minimiser l’usage de plastique dans ses centres de distribution. Cependant, les sacs en film plastique, courants dans les emballages Amazon, posent un problème majeur de recyclabilité et requièrent une démarche spéciale pour être éloignés des décharges et incinérateurs.

A lire également  La dernière mise à jour de WindowBlinds 11 de Stardock fait revivre Windows 95

L’an passé, Amazon a évoqué l’idée d’un passage progressif vers des alternatives recyclables pour certains de ses emballages, sans toutefois définir de calendrier concret pour ces changements. Oceana, pour sa part, exhorte Amazon à adopter une stratégie plus ambitieuse pour réduire son utilisation d’emballages plastiques aux États-Unis, appelant à une diminution d’au moins un tiers d’ici la fin de la décennie.

Cette situation met en lumière la complexité des efforts de durabilité au sein des géants du commerce électronique et soulève des questions importantes sur l’efficacité des engagements environnementaux dans un marché critique comme les États-Unis. La pression des organisations environnementales et la demande croissante pour une consommation responsable semblent être des leviers essentiels pour encourager des changements significatifs dans les pratiques d’Amazon et d’autres acteurs majeurs de l’industrie.

Yohann G.