AT&T réinitialise les codes d'accès des comptes après la fuite de millions de dossiers clients en ligne

AT&T procède à la réinitialisation des mots de passe après la divulgation en ligne de millions de données clients

À la suite d’une fuite de données d’ampleur, **AT&T**, un leader incontesté dans le domaine des télécommunications aux États-Unis, s’est vu contraint d’entreprendre la réinitialisation de millions de codes d’accès appartenant à ses clients. Cette action préventive a été déclenchée peu après que E.S News a mis en lumière un exposé considérable d’enregistrements de clients d’AT&T disponibles en ligne, révélant ainsi une faille sécuritaire majeure.

En réponse à cette alarmante révélation, AT&T a engagé une procédure de réinitialisation générale des codes d’accès, une mesure dictée par la découverte que les données compromises incluaient des codes d’accès chiffrés potentiellement exploitables par des parties malveillantes. Un expert en cybersécurité, ayant étudié ce répertoire de données exposé, a confié à E.S News que la méthode de chiffrement employée pour protéger les codes rendait ces derniers particulièrement vulnérables au décryptage.

Suite à l’alerte lancée par E.S News, **AT&T** a immédiatement mis en branle une enquête exhaustive, s’appuyant sur les compétences d’experts en cybersécurité, tant internes qu’externes, pour évaluer l’étendue de la situation. Les premières constatations indiquent que l’ensemble des données incriminées remonterait à l’année 2019 ou à une période antérieure, touchant de près 7,6 millions de détenteurs de comptes actuels, ainsi qu’environ 65,4 millions d’anciens clients.

Face à cette situation inédite, **AT&T** a pris des mesures immédiates pour contacter et informer les clients concernés, tout en déployant des efforts pour s’assurer de la sécurité de leurs comptes. Malgré le caractère alarmant de la fuite, la compagnie a tenu à rassurer en affirmant qu’aucune preuve d’accès non autorisé n’avait été constaté sur ses systèmes, ce qui pourrait avoir entraîné l’extraction des données en question.

Ce scandale de sécurité survient après des années de spéculations quant à la sécurité des données client chez **AT&T**. Déjà, en 2021, un hacker avait prétendu être à l’origine d’une brèche affectant 73 millions de dossiers client, une allégation que la compagnie avait catégoriquement rejetée, tout en laissant planer le doute sur la véritable origine de la fuite.

A lire également  Comment protéger en écriture vos dossiers sur votre appareil ?

Les informations exposées au grand jour comprennent des détails sensibles tels que les noms des clients, leurs adresses personnelles, numéros de téléphone, dates de naissance et numéros de sécurité sociale. Plus troublant encore, chaque enregistrement contiendrait le code d’accès du compte client dans un format chiffré, selon les conclusions de Sam « Chick3nman » Croley, chercheur en cybersécurité ayant examiné les données divulguées.

En dépit des préoccupations légitimes soulevées par cette découverte, **AT&T** s’efforce de rassurer sa clientèle en prenant des mesures assertives pour prévenir tout abus potentiel des informations compromises. Cette initiative de réinitialisation des codes d’accès apparaît comme un pas crucial dans la lutte contre le vol d’identité et la fraude, soulignant l’importance de la vigilance et de la protection proactive des données personnelles dans l’univers de plus en plus connecté d’aujourd’hui.

Yohann G.