Atténuer le risque de catastrophe naturelle lors d’un investissement dans un bien immobilier commercial

De nos jours, les risques liés aux catastrophes naturelles deviennent de plus en plus importants, et concernent de nombreux établissements, qu’il s’agisse de logements personnels ou de biens immobiliers commerciaux. Ainsi, avant d’investir dans tout type de bien pouvant vous intéresser, vous devrez prendre en compte ces quelques règles qui vous permettront d’atténuer le risque de catastrophe naturelle, et d’ainsi limiter les dégâts liés à votre investissement.

1. La localisation du bien immobilier

Dans un premier temps, vous devrez prêter une attention particulière à la localisation du bien immobilier. En effet, il existe certaines zones particulièrement à risque concernant les catastrophes naturelles, que vous devrez éviter pour la sécurité de votre investissement. Par exemple, mieux vaut éviter d’investir dans une zone à risque en ce qui concerne les inondations, que le lieu du bâtiment se situe à proximité d’une rivière, d’un fleuve, ou de tout autre type de plan d’eau (dont la proximité des côtes) dont le niveau peut augmenter du fait du réchauffement climatique. Pour en savoir plus sur ces zones à risque, vous pourrez vous adresser à la commune concernée, qui fera en sorte de vous communiquer les documents nécessaires.

Le bâtiment peut aussi se situer dans une zone à risque d’éboulement, un point à prendre en compte avant de prendre votre décision. De plus, certaines régions peuvent être davantage touchées par des événements climatiques de haute intensité, comme cela est le cas des fortes pluies ou des tempêtes.

2. Renseignez-vous concernant la construction du bien

Vous devrez également faire en sorte de vous renseigner concernant le mode de construction ainsi que les matériaux de construction utilisés pour la conception du bien immobilier. Ces matériaux doivent disposer d’une haute résistance face aux risques climatiques, pour permettre au bâtiment de disposer d’une protection suffisante, afin de limiter tout dégât. De plus, pour ne pas aggraver une situation écologique déjà préoccupante, mieux vaut privilégier des matériaux plus naturels, donc l’impact est moins nocif pour l’environnement.

Pour une construction soignée, réalisée dans les règles de l’art, en respect des normes de construction, des risques de catastrophes naturelles et une conception réalisée à partir de matériaux naturels, vous pourrez augmenter la valeur de votre investissement immobilier. Pour l’évaluation d’une maison et de sa valeur, ou de tout autre type de bien, vous pourrez d’ailleurs réaliser une estimation de bien immobilier gratuite en ligne et sans inscription, un service des plus pratiques pour gagner du temps dans l’estimation d’un bien immobilier. Pour estimer votre bien, le prix du m2 peut évoluer selon différents critères, dont la localisation, le type de bien, la surface du bien, ou encore sa résistance face au risque de catastrophes naturelles.

A lire également  Pourquoi utiliser des plombs et scellés de sécurité ?

 

3. Des solutions préventives à mettre en place

Pour atténuer le risque de catastrophe naturelle lors d’un investissement dans un bien immobilier commercial, pensez aussi aux aménagements qu’il vous sera possible de mettre en place, et qui vous permettront de diminuer les risques présents rapidement, si aucune autre solution n’est pour le moment envisageable. Par exemple, si des branches ou des arbres environnements menacent d’endommager votre bien en cas de tempête ou de fort coup de vent, mieux vaut par prévention élaguer ou couper les arbres concernés. Il existe également différentes installations qui permettent de renforcer les toitures face au risque de tempêtes, mais aussi des options pratiques pour vous protéger du risque d’inondation, en augmentant l’étanchéité des ouvertures du bien, qu’il s’agisse des portes ou de ses fenêtres.

 

Des solutions auxquelles nous devons aujourd’hui réfléchir, pour une protection efficace face à l’augmentation du nombre de catastrophes naturelles.

Yohann G.