Le prix du Bitcoin grimpe puis chute après que le compte Twitter/X piraté de la SEC ait diffusé de fausses nouvelles

Bitcoin : Fluctuation du prix suite à un tweet frauduleux depuis le compte piraté de la SEC

Dans un épisode surprenant qui a brièvement enflammé le monde de la crypto-monnaie, le prix du Bitcoin a connu une ascension fulgurante, propulsé par une annonce prétendument officielle qui s’est révélée être le fruit d’une cyber-manipulation. Mardi dernier, l’euphorie s’est emparée de la communauté des cryptos lorsqu’un message publié sur le compte Twitter/X de la **Securities and Exchange Commission (SEC)** a laissé croire à l’approbation tant attendue des fonds négociés en bourse (ETF) de Bitcoin. Cependant, cette euphorie s’est rapidement dissipée, révélant les dessous d’une ruse cybernétique.

Portée par cette fausse annonce, la valeur du Bitcoin a grimpé, atteignant presque 48 000 $, un sursaut remarquable illustrant la volatilité intrinsèque de ce marché. Le message frauduleux, prétendument citant Gary Gensler, le président de la SEC, affirmait que l’organisme avait autorisé la cotation des ETF Bitcoin, sous le sceau d’une surveillance renforcée pour la protection des investisseurs. Cependant, le répit fut de courte durée. Environ quinze minutes plus tard, le véritable Gary Gensler montait au créneau pour annoncer que le compte Twitter de la SEC avait été compromis, et qu’aucune approbation des ETF Bitcoin n’avait été octroyée. Il s’avérait que les auteurs de ce coup de théâtre n’étaient autres que des cyberpirates.

La correction officielle, bien que rapide, n’a pas empêché un recul notable de la valeur du Bitcoin, soulignant une fois de plus les risques que représentent les manipulations d’informations dans l’écosphère volatile des crypto-monnaies. De son côté, la SEC a confirmé que le compte avait subi une activité non autorisée due à une faille de sécurité.

**Les ETF**, pour ceux du fond qui se demandent, sont des instruments financiers permettant de négocier des ensembles de titres sur les marchés boursiers comme s’il s’agissait d’actions uniques. L’approbation d’un ETF Bitcoin par la SEC représenterait un jalon capital pour la reconnaissance et l’intégration de la crypto-monnaie dans le système financier traditionnel, offrant aux investisseurs une nouvelle avenue pour engager des fonds dans l’univers des cryptos.

A lire également  Minute E.S News : Le verdict contre Sam Bankman-Fried clôt l'affaire FTX

Cette fausse alerte n’est pas sans précédent. Le passé récent a vu des cas similaires où des informations erronées ou falsifiées ont momentanément secoué le marché du Bitcoin. Ces incidents mettent en lumière la fragilité d’un écosystème financé par la confiance et l’information, et où la rapidité de la communication numérique peut autant servir que desservir.

L’incident soulève également des questions sur la sécurité des canaux de communication officiels. Le compte Twitter de la SEC manquait, à ce moment-là, d’une couche supplémentaire de sécurité – l’authentification à deux facteurs, qui, bien qu’elle soit devenue une norme de sécurité recommandée, n’était pas activée sur le compte compromis.

Ce récent rebondissement, bien qu’un peu théâtral, réitère l’importance pour les investisseurs et les observateurs du marché des cryptos de garder un œil critique et informé sur les sources d’information, surtout dans un domaine aussi influençable par les nouvelles. Pendant que les instances régulatrices et les plateformes de médias sociaux renforcent leurs mesures de sécurité et de vérification, le récit autour du Bitcoin continue d’être aussi dynamique et imprévisible que jamais.

Yohann G.