image-conseillere-domicile

Comment devenir conseillère de vente à domicile ?

Si vous recherchez une initiative commerciale pratique et rémunératrice, vous pouvez opter pour une activité de vendeur à domicile indépendant. Le marché d’aujourd’hui a ouvert de nombreuses opportunités commerciales pour les entreprises et la vente de produits à domicile. Partout sur la planète, des étudiants aux retraités, en passant par les mères au foyer, des gens choisissent la vente à domicile pour gagner de l’argent en proposant des produits aux particuliers. Découvrez comment devenir un VDI (vendeur à domicile indépendant).

En quoi consiste le métier de VDI ?

Le VDI est un agent commercial qui est chargé de présenter et de décrire un certain nombre de produits à des particuliers afin qu’ils les achètent. Les lieux dans lesquels il peut présenter ses produits sont le domicile du client, sur son lieu de travail, en extérieur ou même à son propre domicile. Vous devez obligatoirement avoir plus de 18 ans et respecter les conditions définies par l’activité de commerçant. Pensez à contacter des entreprises dont les produits vous intéressent. Si vous êtes passionné de décoration par exemple, et si vous souhaitez devenir VDI, vous pouvez devenir conseiller pour une entreprise spécialisée dans la vente à domicile de rangements décoratifs. Notez que 3 statuts sociaux sont possibles.

VDI mandataire

Avec ce statut, l’entreprise qui a mis ses produits à la disposition du VDI pour la vente est chargée de rémunérer ce dernier. Le VDI agit ici comme un mandataire et prend les commandes des clients au titre de l’entreprise qui l’embauche. Il ne gère aucun stock et fait usage des bons de commande que l’entreprise lui a remis. En fonction du chiffre d’affaires qu’il a réalisé, le VDI mandataire est rémunéré. En outre, le VDI mandataire n’est pas assimilé au RSAC (Registre spécial des agents commerciaux) ou au RCS (Régime du commerce et des sociétés) et il jouit d’une protection sociale.

VDI courtier

Ce statut de VDI est proche du mandataire, car il est également chargé par l’entreprise de la représenter sur divers lieux et faire la promotion de leurs produits. Il a la possibilité, en fonction de son mandat, d’effectuer un certain nombre d’actes juridiques au nom de l’entreprise qui l’embauche. Sur sa déclaration d’impôt sur le revenu, les commissions du VDI courtier sont semblables à des BNC. En cas d’accident professionnel, il n’a aucun droit à l’indemnisation et ne bénéficie pas de l’assurance chômage.

vendeuse domicile

VDI acheteur-revendeur

Cette catégorie de VDI n’est pas rattachée à l’entreprise de façon contractuelle, mais il se charge juste d’acheter les produits d’une société pour les revendre à des particuliers. Ici, c’est le VDI qui fixe unilatéralement les prix des produits qu’il vend. Pour faire partie de cette catégorie de VDI, le postulant doit s’inscrire au RSAC ou au RCS. C’est la SSI qui se charge de sa protection sociale. Ses frais de santé, ses arrêts maladie et même sa retraite sont assurés. Au minimum 15 jours avant l’ouverture de votre entreprise, il est nécessaire que vous la fassiez immatriculer en fonction du lieu où vous résidez.

Comment réussir en tant que VDI ?

Pour réussir en tant que vendeur à domicile, vous devez faire preuve d’un certain nombre de qualités. Nous vous proposons quelques conseils utiles afin de vous aider à devenir un VDI convaincant.

Définissez vos objectifs

Se fixer des objectifs est essentiel avant d’entreprendre toute action commerciale. En plus de vous donner une direction et d’être une source de motivation, la définition de vos objectifs est ce qui vous permet de réussir. Pour cela, vous devez les aligner sur votre stratégie de vente, en fixant, par exemple, des objectifs sur :

  • le nombre de ventes que vous souhaitez atteindre,
  • le délai selon lequel vous comptez le faire,
  • le nombre de prospects à contacter en fonction du panier moyen et du taux de transformation de votre secteur,
  • les indicateurs pour suivre les progrès et réajuster votre approche si nécessaire.
A lire également  Pourquoi l'apprentissage en entreprise doit-il évoluer ?

Choisissez des produits de qualité

Quand vous désirez vendre les produits d’une entreprise, vous devez vous assurer que les articles que vous proposez ont un intérêt. En commercialisant les produits d’une entreprise de renom, vous aurez plus de chance de faire des ventes que si vous vendiez des produits d’entreprises inconnues. En outre, les articles que vous mettez à la disposition des consommateurs doivent être de qualité afin de fidéliser les clients. Il est possible qu’un client vous recontacte pour que vous lui en fournissiez de nouveau.

Soyez prêt à faire face aux objections des clients

Pour réaliser une vente, il faut savoir réagir face au refus du client. Avoir une réponse préparée à chaque objection qu’un client peut soulever est aussi important que de faire une offre initiale. En particulier, penser à tous les obstacles qui peuvent se présenter. Cela vous permet de vous préparer à toutes les éventualités. Faites les préparatifs nécessaires pour éviter qu’une panne ne se produise si vous vendez du petit électroménager. Le succès de la vente est plus probable et un argumentaire de vente est meilleur tant que vous disposez des ressources nécessaires.

Soyez persévérant et patient

Lorsque vous faites de la vente à domicile, la plupart des personnes qui ouvrent la porte ou que vous rencontrez ne voudront pas nécessairement vous parler. Mais ne vous découragez pas et n’abandonnez pas à cause des refus des prospects. Pensez que tout le monde n’a pas besoin de votre produit. Votre client n’est pas toujours celui qui ouvre la porte, mais celui qui montre de l’intérêt pour ce que vous proposez.

Établissez une relation de confiance avec le client

Dans la vente à domicile, les clients ne vous connaissent pas. C’est pourquoi, au début, ils se sentent mal à l’aise et ne prêtent pas attention à ce que vous dites. Votre premier objectif est de les détendre et de les mettre à l’aise afin qu’ils vous laissent parler et écoutent ce que vous avez à dire. Les consommateurs prennent la décision d’achat de manière constructive, en fonction des circonstances du moment, sans afficher de préférences initiales claires. Cela peut expliquer en partie pourquoi ils ne tiennent pas compte de la valeur de l’opportunité et changent d’avis.

vendeur à domicile, produits, vendeur indépendant

Personnalisez votre approche en fonction des clients

Évaluez attentivement votre environnement lorsque vous entrez en contact avec les prospects. Essayez de deviner les centres d’intérêt du client afin d’entamer la conversation et de briser la glace. N’utilisez pas toujours la même phrase lorsque vous commencez à parler au client. De cette façon, l’entrée sonnera plus authentique. Personne ne veut qu’on lui dise une phrase préparée.

Entamer une conversation sur un sujet qui intéresse le client. Soyez attentif à votre environnement pour détecter les goûts du prospect. Il est préférable de poser une question sur un sujet qui intéresse manifestement le client potentiel et de le laisser parler. Prêtez attention à ce qu’il dit, même si le sujet ne vous intéresse pas, ne lui donnez pas l’impression qu’il parle seul. Apprenez les principes de l’écoute active, cela vous aidera à gagner leur attention et leur confiance.

Soyez sûr de vous devant le client

Lorsque vous pratiquez la vente à domicile, vous ne vendez pas seulement un produit, vous vous vendez vous-même. C’est pourquoi vous devez apparaître comme une personne de confiance. Si le client vous perçoit comme une source d’information fiable, il vous posera des questions sur le produit que vous vendez. Essayez de sourire et de maintenir un contact visuel avec le client.

Devenir VDI est une démarche qui nécessite une certaine connaissance de la réglementation et une maitrise de la communication. Une fois que vous avez choisi l’entreprise pour laquelle vous désirez démarcher les produits, vous pouvez alors aller au contact des prospects.

Yohann G.