dataviz

Définition Dataviz

Le jargon du big data est très riche. Alors que certains termes sont largement connus du public, d’autres ne sont pleinement compris que par les professionnels du secteur. Par cette seconde catégorie de terminologies, on citera notamment le « dataviz ». Un terme qui peut sembler savant, mais qui est relativement simple à appréhender en fin de compte.

Dataviz : définition

Le terme « Dataviz » est composé de deux mots « Data » et « visualisation » accolés ensemble. Dans ces conditions, il est relativement simple à comprendre puisqu’il est question de visualisation de données. À ce titre, dans notre quotidien, nous pratiquons déjà du Dataviz, lorsque nous visionnons le JT ou encore lorsque nous lisons un journal à titre d’exemple.

L’avènement du big data a cependant donné une tout autre dimension à ce concept. Les outils dataviz servent en effet à améliorer la lisibilité de données brutes. Les utilitaires employés servent ainsi à trier, organiser et à interpréter les données dans une moindre mesure. L’objectif est avant tout de mettre la lumière sur un évènement ou un phénomène particulier.

À l’heure où l’ergonomie joue un rôle important dans n’importe quelle organisation, les pratiques dataviz s’imposent pour éclairer les responsables dans la prise de décision. Les données collectées doivent être correctement présentées pour que le décideur arrive aux bonnes conclusions. Cela passe généralement par l’édition d’un tableur ou de graphiques. À ce jour, ce sont les représentations les plus prisées.

Le recours aux graphiques et aux tableaux facilitera la compréhension des informations. Ici, nul besoin d’avoir des compétences particulières pour interpréter les données. Par ailleurs, le principal concerné ne se concentre que sur l’essentiel. Le dataviz permet donc de communiquer bien plus efficacement et par la même occasion d’accélérer la prise de décision. Il constitue donc le pilier de toute organisation se basant sur un modèle suivi-évaluation qui n’est pas nécessairement composée de techniciens hautement qualifiés.

Le storytelling : un exemple étonnant

Détrompez-vous ! Le dataviz ne concerne pas exclusivement le big data et le monde du traitement de données. Il est présent partout. Le Storytelling, une pratique bien connue des annonceurs, en est un exemple. Cette approche consistant à valoriser l’image d’un professionnel ou d’un établissement par un petit récit narratif peut être associée au dataviz. Ici, il s’agit de conter une histoire présentant les atouts majeurs d’une marque ou d’un individu. De cette manière, on parvient à capter l’attention du lecteur sur des points clés. On éclaire donc le public sur les réalisations, le parcours ou encore les prix reçus par la marque ou la personne concernée.

Un vaste champ d’application

Le Dataviz s’emploie à toutes les sauces et dans de nombreuses branches d’activité. S’il est très présent dans le monde du journalisme et des médias, il sera également un véritable levier de croissance au sein de n’importe quelle entreprise. Dans le cadre du reporting, toute structure doit investir dans des solutions informatiques adaptées afin que les managers puissent suivre les projets en cours. Les responsables financiers des grandes corporations y auront aussi recours pour présenter un rapport d’activité aux actionnaires et aux investisseurs. Les équipes marketing devront aussi s’y adonner pour présenter les informations récoltées après une enquête de satisfaction ou un sondage.

En somme, l’objectif n’est pas uniquement de présenter des données sous leurs meilleurs jours, il est question de communiquer une information le plus efficacement possible.

D’ailleurs, les géants de la tech ont parfaitement compris les enjeux du dataviz. À travers des pages comme How search works ?, Google démontre qu’il maitrise parfaitement cette pratique. La firme explique ainsi le fonctionnement de son moteur de recherche par des mots simples à comprendre et des graphiques. Elle présente également les obstacles à franchir afin que nous obtenions des résultats pertinents sur les SERP. Un effort que les internautes apprécient certainement.

A lire également  IHM Définition

Toujours est-il qu’en principe le dataviz requiert au moins deux corps de métier. Un data scientist et un infographiste doivent nécessairement collaborer. Le premier professionnel récoltera et analysera les données, tandis que le second prendra toutes les dispositions pour présenter les conclusions de l’étude de la manière la plus efficiente. Seulement, en pratique, bon nombre d’entreprises se passent de l’expertise de ces professionnels.

Des outils recommandables pour le dataviz ?

Au fil des années, les éditeurs de logiciels ont multiplié les solutions pour la visualisation de données. Aujourd’hui, on peut dire que le dataviz est relativement accessible. Néanmoins, tout dépendra de vos besoins et de vos exigences. Alors que la suite Office peut tout à fait satisfaire les PME, d’autres outils bien plus perfectionnés existent aussi sur le marché à l’instar d’info.am. Cette plateforme vous donne les moyens d’éditer des graphiques à l’aide de simples tableurs Excel. L’utilisateur aura le choix entre plusieurs modèles pour présenter au mieux les données. Vous avez bien étendu la possibilité de personnaliser vos graphiques.

Piktochart a aussi ses adeptes. Il donne aussi les moyens de créer des graphiques et des schémas destinés à compiler les données. Néanmoins, il ne vous sera pas possible d’importer des fichiers excel. Cet outil est cependant très simple à prendre en main. En deux heures, vous réussirez à créer un graphique convenable que vous pourrez intégrer à votre prochaine présentation sous Powerpoint. Prenez donc le temps d’explorer cette option d’autant plus que l’outil est totalement gratuit comme les 3 autres présentés ci-dessous.

Pour les journalistes, les bloggers et ceux qui évoluent dans la sphère médiatique, DataWrapper sera bien plus approprié. Ce sera un outil performant aux mains des plus pointilleux avec davantage d’options de personnalisation et d’importation. Vous pouvez notamment y insérer une base de données sous D3.js ou d’autre format plus conventionnel. DataWrapper est un logiciel open-source qui s’appuie sur du HTML, du CSS et du SVG. Ce qui explique toutes les possibilités qui s’offrent et les ajouts réguliers de nouvelles fonctionnalités. Dygraph embarque des fonctions similaires, mais se concentre sur la création et l’édition de courbes.

Si ces solutions ne vous conviennent pas, envisagez de consulter un catalogue Dataviz en ligne. Dans ce domaine, « The Data Visualisation Catalogue » reste la plateforme la plus populaire. Vous pourrez y choisir un type de représentation (courbe, diagramme, arbre…) avant de personnaliser et de peaufiner le modèle. Si vous êtes prêt à sortir la carte bleue, optez pour le Data Visualization Service édité par Orcale. Cet outil est avant tout réservé aux professionnels de la big data et de la business intelligence désirant exploiter une base de données sur Cloud. Plusieurs options d’importation et de mises en forme sont proposées pour répondre aux besoins des entreprises de n’importe quelle envergure.

Yohann G.