KPI

définition du terme KPI 

Les Key Indicator Performance ou KPI sont des indicateurs de performance d’une entreprise. Ils lui permettent de se situer par rapport à ses objectifs. Ce sont des données qualitatives qui évoluent avec le temps. Découvrez les KPI en détail.

Les KPI sont des indicateurs clés de performance

Avant de parler d’indicateurs de performance, il faudrait peut-être expliquer le fonctionnement d’une entreprise. Voici quelques notions de base pour bien comprendre le contexte des KPI.

Évaluer l’atteinte des objectifs à travers les KPI

Une société doit avoir une vision globale qui détermine l’avenir qu’elle souhaite avoir. Pour transformer ce rêve en réalité, elle a besoin de se fixer des objectifs et mettre en œuvre une véritable stratégie. Ce qui nécessite l’effort conjoint des différents membres du personnel, mais également des dirigeants de l’entreprise.

Les indicateurs de performances KPI servent à déterminer la situation de la société par rapport à sa feuille de route. Souvent, les objectifs étalés sur 3 à 5 ans, même s’ils peuvent être fixés sur 18 mois dans certains secteurs d’activité très concurrentiels. Une entreprise peut s’imposer plusieurs buts, en l’occurrence l’augmentation du chiffre d’affaires, l’accroissement de la visibilité sur Internet.

Mesurer un état grâce à des variables

Les KPI obéissent à un certain nombre de conditions. Ils dépendent surtout des objectifs. Ces derniers devront répondre aux critères SMART, c’est-à-dire :

S : Spécifiques, mais surtout simples pour que les concernés puissent les comprendre.

M : Mesurables avec des indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

A : Atteignables avec les moyens dont l’entreprise dispose.

R : Réalistes pour que ceux qui doivent l’atteindre trouvent la motivation de relever le défi.

T : Temporellement définis, quitte à fixer plusieurs paliers.

Quelques exemples de KPI utilisés en entreprise

Les KPI sont à choisir selon le secteur d’activité de l’entreprise. Puis, il ne faut pas oublier non plus que ces indicateurs clés dépendent surtout des objectifs et de la stratégie mise en place. Les données peuvent être illustrées en tableau de bord synthétique, histogramme ou graphiques statistiques.

Variables couramment utilisées dans l’e-commerce

Dans l’univers de la vente en ligne, les chiffres sur le trafic sur le site comptent énormément. Les KPI portent sur le nombre de visites uniques, puis sur le coût par clic. Ils considèrent également le temps que l’internaute a passé sur les pages de l’e-commerçant. Ces données peuvent être analysées pour apporter des améliorations sur le merchandising, mais également sur la présentation des produits.

A lire également  Définition : Blended Learning

 

La liste des indicateurs clés inclut la valeur des articles vendus ainsi que le montant du panier moyen par acheteur. Les consommateurs peuvent aussi laisser des notes qui vont généralement de 1 à 5 étoiles. Cette évaluation pourra refléter la satisfaction envers la marchandise, mais surtout le rapport qualité/prix.

Mesures employées dans le domaine financier

Sur le plan financier, les KPI pourront donner une idée sur la profitabilité du modèle d’affaires, grâce au taux de rentabilité brut et au rendement des actifs. Les analystes se penchent sur le cycle d’exploitation des produits, le délai de règlement des fournisseurs. Ils s’intéressent particulièrement aux données qui permettent de garder un œil sur la solvabilité des partenaires économiques.

Des indicateurs se rapportent souvent aux paiements. En effet, si les fonds circulent rapidement, cela signifie que le service financier gère parfaitement les affaires de l’entreprise. C’est encore mieux si elle augmente sa capacité d’autofinancement. Il y a aussi le respect du plan de trésorerie prévisionnelle.

Pour la gestion de projet

Les chantiers disposent aussi de leurs propres KPI. Ils peuvent notamment illustrer le rapport entre les tâches planifiées et celles qui sont accomplies. La durée de réalisation constitue un indicateur clé cher aux conducteurs de travaux. Puis, il y a l’exactitude des prévisions sur les besoins en matériaux. En effet, une entreprise BTP performante parvient plus ou moins à respecter le délai, mais arrive également à ne pas pulvériser le devis initial.

 

Pour les maîtres d’ouvrages et les propriétaires des chantiers, le pourcentage de la réalisation par rapport aux objectifs fixés est primordial à chaque contrôle. Ils vont aussi s’intéresser aux taux d’erreurs. Pour cause, il y a une certaine marge de tolérance dans la gestion de projets. Enfin, des indicateurs sur les ressources humaines peuvent être relevés.

 

Yohann G.