Disney Plus lancera sa répression du partage de mots de passe cet été

Disney Plus initiera sa lutte contre le partage de mots de passe cet été.

À l’approche de l’été, Disney révèle une stratégie inédite destinée à réguler la pratique de partage de mots de passe sur sa plateforme Disney Plus. Au cours d’une communication financière recente, Hugh Johnston, CFO chez Disney, a annoncé l’introduction d’une fonctionnalité permettant aux utilisateurs, actuellement engagés dans le partage « inapproprié » de comptes, de migrer vers un abonnement indépendant. Cette innovation, destinée à séduire davantage d’abonnés, souligne une volonté de Disney de s’ouvrir à un public encore plus large grâce à son catalogue exceptionnel.

En outre, Disney prévoit d’élargir ses services en permettant l’ajout de membres extérieurs au foyer sur un seul compte, moyennant des frais supplémentaires. Cependant, le montant précis de ces frais n’a pas encore été communiqué. « Nous aspirons à enrichir l’expérience client tout en élargissant notre base d’abonnés », explique Johnston à propos de cette nouvelle orientation.

C’est dans cette optique que Disney Plus et Hulu, deux plateformes sous l’égide de Disney, ont révisé leurs conditions d’utilisation. Depuis le 25 janvier pour les nouveaux inscrits, et à partir du 14 mars pour les usagers existants, le partage d’abonnement avec des individus résidant hors du foyer est officiellement proscrit. Cette politique rappelle celle adoptée par Netflix, qui offre une option de partage payant depuis l’année dernière. Chez Netflix, permettre à une personne extérieure au foyer d’accéder au service représente un coût supplémentaire de 7,99 dollars par mois pour les abonnés.

« Le partage payant représente une opportunité significative pour nous », déclare Johnston. Il met en lumière l’exemple de Netflix, un concurrent qui tire avantage de cette pratique, signalant ainsi une orientation stratégique claire pour les mois à venir.

A lire également  Le commissaire de la FCC souhaite ouvrir une enquête sur Apple concernant l'arrêt du Beeper Mini.

En parallèle, ESPN, qui fait partie du portefeuille de Disney, a annoncé le lancement d’un nouveau service de streaming sportif, fruit d’un partenariat avec Fox et Warner Bros. Discovery. Ce service, encore sans nom, devrait voir le jour cet automne et sera accessibles aux abonnés de Disney Plus incluant Hulu et ESPN Plus. Cette initiative coïncide avec le projet de lancement d’une version d’ESPN dédiée aux consommateurs en août 2025, marquant une évolution significative face au déclin de la télévision payante et des revenus publicitaires associés.

Disney se lance donc dans une série d’innovations destinées à remodeler l’interaction avec ses abonnés et à capitaliser sur les tendances émergentes du gaming, de l’streaming et du business digital. En adaptant ses services aux nouvelles habitudes de consommation, Disney affirme son ambition de rester à la pointe du divertissement numérique.

Yohann G.