emm

EMM Définition

Les outils de travail évoluent au fil du temps. Au troisième millénaire, les entreprises doivent gérer des parcs automobiles, mais également des appareils mobiles et diverses technologies numériques, notamment celles dans le Cloud. Pour que les différents services restent coordonnés, le dirigeant doit mettre en place des stratégies claires matérialisées par divers processus. L’EMM, aka Enterprise mobility management, peut être ouvertement traduit par gestion des équipements mobiles de la société fournit une manière de maîtriser les terminaux afin de constituer une plateforme de production unique et accessible de partout.

L’EMM ou la gestion de la mobilité d’entreprise

La mobilité ne se limite pas uniquement aux moyens de locomotion. Désormais, l’EEM inclut aussi des terminaux qui suivent les employés et le dirigeant partout où ils vont. Les uns pourront enregistrer en temps réel les commandes lors des prospections. Ils ont la possibilité de relever des informations cruciales. De leur côté, le patron peut garder un œil sur l’évolution de chaque projet en cours dans sa société. Diverses technologies de contrôle ont été mises en place pour que l’entrepreneur ou son directeur informatique puisse piloter la productivité.

L’EMM est une manière de réduire l’usage à titre professionnel des équipements personnels (BYOD). Elle était de nouveau d’actualité lors des épisodes de confinement à cause du Covid19. Les employés n’ont pas forcément à venir au bureau pour être productifs. Par contre, il faut qu’ils prennent chez eux les appareils professionnels. Ce ne fut pas réellement un souci avec des ordinateurs portables et des tablettes. En temps normal, ces terminaux mobiles et connectés ont donné une certaine flexibilité aux horaires.

Gérer les appareils mobiles dans la société

Dans le passé, la gestion de la mobilité inclut principalement les moyens de transport. Cette responsabilité est reléguée au logisticien. Désormais, le terme EMM indique davantage la coordination des appareils. La direction informatique peut les contrôler à tout instant. L’idée n’est pas seulement de vérifier si l’employé est au travail avec un partage d’écran. Le rôle du staff technique revient surtout à assurer la sécurité de la plateforme. Les têtes pensantes de la société doivent aussi trouver un moyen de mieux profiter des technologies Cloud disponibles.

Partie intégrante de l’EMM, le MDM protège les données inhérentes à l’entreprise. C’est un ensemble de processus réunis autour de stratégie élaborée dont la mission est de garder les appareils mobiles hors d’atteinte des pirates ou des curieux. Le fabricant procure son aide à travers des mots de passe tandis que le fournisseur de plateforme Cloud propose un système d’authentification. Parfois, tout un chiffrement des données est indispensable pour éviter toute interception de la communication.

Manier uniquement les applications non le hardware

La gestion de la mobilité en entreprise inclut désormais la coordination de tout un parc d’appareils numériques et autres équipements de communication. L’EMM comprend la solution MAM. C’est le management des applications mobiles. Ce sont surtout des programmes connectés qui permettent aux directeurs informatiques ou responsables réseau de garder le contrôle sur les terminaux appartenant à une entreprise. Ainsi, si une tablette vient d’être volée, ils ont la possibilité de le localiser, mais également d’empêcher le détenteur d’accéder aux données confidentielles à l’intérieur.

A lire également  Algorithme : Définition

À l’ère numérique, les sociétés ont le droit de glisser des logiciels espions dans les PC portables en possession des employés. Ces derniers résisteront mieux à la tentation d’utiliser l’ordinateur à des fins personnelles répréhensibles. Au nom de la sécurité digitale, la direction informatique pourra restreindre l’usage de certaines applications, dont les réseaux sociaux, limiter le partage d’informations. Cependant, le management des applis mobiles (MAM) ne devrait pas donner accès à certains programmes. Il est par exemple impossible d’ouvrir les courriels avec le PDG ou la RH.

Vers une gestion unifiée des terminaux

Au XXIe siècle, l’EMM constitue toute une industrie avec de très nombreux fournisseurs. Ces derniers font évoluer les solutions informatiques à travers diverses applications. Le but est d’offrir une gestion unifiée de tout un réseau tentaculaire d’appareils. Il ne s’agit pas exclusivement de PC et de tablette. Les entreprises peuvent aussi étendre leur action sur des électroménagers connectés. Un producteur de boissons peut par exemple déposer un réfrigérateur doté de capteur à ses clients. Cet équipement lui envoie des données pour l’informer sur le bon moment de faire un réassort.

Les entreprises qui maîtrisent l’EMM doivent disposer de moyens technologiques pour coordonner plusieurs systèmes d’exploitation. Elles sauront notamment gérer les appareils sous iOS et Android. Ce sont des téléphones, tablettes ou téléviseur. Puis, il y a aussi les PC sous Windows et Mac OS, sans oublier les OS alternatifs tels que Linux et Ubuntu. Les solutions unifiées dites UEM permettent justement d’accéder à une plateforme collaborative à partir de n’importe quel appareil. Drive et d’autres logiciels SAAS ou IAAS sont destinés à cet effet.

Un moyen de booster la productivité

La gestion de la mobilité ne cherche pas tellement à contrôler en temps réel ce que l’employé fait avec la tablette ou le PC portable de la société. L’EMM fournit aux utilisateurs des moyens technologiques qui leur permettent d’être beaucoup plus productifs. Ce sont des appareils mobiles connectés qui pourront toujours être retracés et commandés à distance pour la sécurité. Par ailleurs, les applications grand public telles que Drive ne sont pas fiables à 100 %. Les sociétés doivent investir sur des plateformes beaucoup plus sécures et avec des fonctionnalités moins restreintes.

Les entreprises fournisseurs de solutions d’EMM travaillent d’arrache-pied pour développer des outils digitaux dédiés à la productivité mobile. Ils œuvrent dans des secteurs tels que la messagerie instantanée, l’agenda, la navigation Web sécurisée. L’édition de documents sensibles et l’accès à distance aux ressources internes à l’entreprise font aussi partie de leurs domaines de prédilection. Bref, l’objectif et de rendre chaque employé opérationnel qu’il soit dans le métro, en vacances ou en plein  étreintes nocturnes !

Yohann G.