Exploiter le pouvoir des mathématiques dans les affaires avec la blackjack

Les meilleurs hommes d’affaires ont souvent l’esprit cartésien. C’est un fait, le pouvoir des mathématiques peut offrir une avance et une aide au moment de prendre des décisions ou d’établir des stratégies. En ce sens, il n’est pas surprenant de voir que de nombreux décideurs apprécient également un jeu comme le blackjack, qui peut aiguiser les esprits les plus fins grâce à ses stratégies et ses spécificités. Mais comment réellement tirer des analogies de ces stratégies pour les inclure dans le monde des affaires ?

Toujours conserver l’aspect statistique en tête

L’aspect statistique est une évidence dans le blackjack et il est tout aussi important dans le monde des affaires. Avoir une main au blackjack arrive ainsi à une fréquence d’environ 4,8 %, que ce soit dans un casino traditionnel ou dans un jeu de blackjack en direct sur le portail LeoVegas où les croupiers distribuent de vraies cartes tout en étant filmés dans un studio. Dans le domaine de l’entreprise, on peut comparer cela au fait qu’il ne faut jamais sous-estimer son adversaire ou toutes les parties prenantes. Cela est effectif lors d’un appel d’offres où chaque partie peut avoir ses chances et ses arguments à mettre en avant.

 

La stratégie se doit d’être basée sur les statistiques et les probabilités. Pour suivre cette logique implacable et prouvée par les chiffres, de nombreux milieux professionnels vont désormais en ce sens. Par exemple, le prestigieux institut Statista affirmait que dans les années à venir le Big Data allait représenter la meilleure opportunité pour faire la différence dans le cadre professionnel. Un parallèle évident avec le monde du blackjack tant l’analyse statistique est prépondérante dans ce milieu.

A lire également  Après 20 ans d’existence : Google Earth vous propose de voyager dans le passé

L’art de penser sur le long terme

Au blackjack comme en affaires, on peut avoir tendance et la fâcheuse habitude de se montrer impatient. La recherche du gain peut être directe et parfois, on se retrouve à donner des coups d’épée dans l’eau. Cependant, comme en affaires, la stratégie doit s’établir sur le long terme afin de pérenniser ses objectifs et sa présence si l’on s’en tient aux dires de Espace Stratégies.

Souvent, des stratégies de blackjack conseillent au joueur de tirer de nouvelles cartes tant qu’il n’a pas atteint la barre des 17 points sur les 21 recherchés. Cette logique s’explique par le besoin de rester en jeu le plus longtemps possible afin de ne pas épuiser ses ressources. Les gains s’établissent progressivement et non pas en une seule partie.

 

 

L’utilisation du Big Data

Le blackjack date du tout début du 18ème siècle. Ce jeu centenaire a toutefois su évoluer grâce aux avancées apportées par la technologie et notamment, avec l’utilisation du Big Data, une notion bien expliquée par Oracle. Pour certains spécialistes, le blackjack est même l’un des pans précurseurs en termes de Big Data, bien avant que le terme ne soit lui-même connu. Pour eux, il est crucial de toujours s’en tenir à sa stratégie ainsi qu’à la lecture des données au blackjack, comme en affaires.

 

Le parallèle est évident et fort de sa notoriété, le blackjack peut avoir un rôle à jouer dans le monde professionnel pour ceux qui le souhaitent. De plus, sa démocratisation en ligne ces dernières années a incontestablement permis de développer son attrait et tous ses avantages.