preparer son depart a la retraite

Gérer les formalités pour son départ à la retraite

Vous approchez de l’âge de la retraite et l’ampleur des formalités vous fait relativement peur. Nous allons voir que l’État a mis en place un dispositif assez efficace et plus rapide pour faire sa demande de départ à la retraite. Néanmoins, nous allons voir qu’il faut quand même vérifier un certain nombre de points, surtout lorsqu’on a une carrière professionnelle atypique.

À quel âge doit-on se préoccuper de sa retraite ?

La plupart des personnes commencent à se préoccuper des différentes démarches relatives au départ à la retraite vers 55 ans. C’est l’âge où l’on fait généralement le point sur sa carrière et où l’on commence à s’informer de l’état de ses droits. Aujourd’hui, l’État, le portail InfoRetraite, un site où l’on peut consulter sa carrière et la corriger en cas de besoin. Or, la section correction n’est accessible qu’aux personnes de plus de 55 ans. On peut avoir accès à un simulateur qui permet d’estimer le montant de sa retraite et l’âge auquel il sera possible de partir avec une retraite à taux plein.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes de 40 ans commencent déjà à anticiper leur départ à la retraite en rachetant des trimestres (correspondant aux années d’études), en effectuant des placements destinés à constituer un complément de revenus (PER, immobilier…), ou en optimisant leur plan de carrière.

Comment effectuer les formalités de départ à la retraite ?

Aujourd’hui, pour un départ à la retraite, il est préférable de s’y prendre 4 à 6 mois à l’avance. La demande se fait auprès de l’employeur bien entendu, mais aussi auprès de la ou des différentes caisses de retraite auprès desquelles on a cotisé (voir la liste des caisses de retraite complémentaire). Certaines caisses sont dites affiliées et permettent aux demandeurs d’utiliser le service de demande en ligne proposé par le site InfoRetraite. Dans d’autres cas de figure, il faut faire la demande de liquidation des droits auprès de chaque caisse, ce qui peut prendre un certain temps si l’on a changé souvent d’emploi, si l’on est passé du statut des salariés au statut de TNS ou encore si l’on a travaillé à l’étranger (dans ce cas, il faudra faire la demande auprès de la caisse à laquelle on a cotisé à l’étranger). Il est donc primordial de conserver les documents relatifs à sa vie professionnelle (fiches de paie, contrats de travail, attestation de droit au chômage…).

A lire également  Tests psychotechniques de la SNCF

Comment savoir l’âge de son départ à la retraite ?

Depuis la dernière réforme législative, l’âge minimum de départ légal à la retraite est de 64 ans pour les personnes nées à partir de 1968 si ces dernières ont effectué la totalité des trimestres requis (il faut cotiser 43 ans soit 172 trimestres). Pour les personnes nées avant 1968, l’âge et le nombre de trimestres requis sont variables. Dans le cas contraire, une décote sera appliquée, sauf si l’on se trouve dans l’une des situations suivantes :

  • Départ anticipé pour carrière longue (si la personne a commencé à travailler avant 20 ans)
  • Travailleur handicapé
  • Incapacité permanente de travail à la suite d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle
  • Travailleur exposé à l’amiante

L’âge de départ maximum à la retraite à taux plein est fixé à 67 ans, quel que soit le nombre de trimestres effectués.