google mastercard

Google et Mastercard concluent un accord secret sur les données privées de leurs utilisateurs

La société Alphabet Inc. (GOOG) a un avantage sur ses rivaux en matière de données publicitaires, et elle peut remercier Mastercard Inc. (MA) pour le remercier.

Citant quatre personnes ayant connaissance de l’accord, Bloomberg a rapporté que depuis environ un an, Google a fourni à certains annonceurs l’accès à un nouvel outil qui peut montrer si une publicité en ligne sur l’une de ses plateformes s’est traduite par un achat dans un magasin physique. Pour ce faire, Google a payé des millions de dollars pour amasser des données sur les transactions Mastercard sans que les deux entreprises n’alertent les centaines de millions de titulaires de cartes Mastercard dans le monde.

Un accord en gestation depuis quatre ans

Selon Bloomberg, l’accord est l’aboutissement de pourparlers menés pendant quatre ans et permet à Google de mesurer les résultats des dépenses publicitaires sur ses plateformes. Il pourrait également susciter l’ire des spécialistes de la protection de la vie privée, qui s’insurgent déjà contre la quantité de données que Google collecte sur ses utilisateurs et l’usage qu’il en fait, car la plupart des consommateurs ne s’attendent pas à ce que leurs achats dans le monde physique soient liés à ce qu’ils font en ligne.

Le service, baptisé Store Sales Measurement, a été mis en ligne en 2017, Google ayant déclaré à l’époque aux spécialistes du marketing qu’il avait accès à environ 70 % des cartes de crédit et de débit américaines via des partenariats anonymes. Il n’était pas clair à l’époque qui ou quoi étaient ces partenariats. Google a contacté d’autres sociétés de paiement, mais on ne sait pas si des accords de type Mastercard ont été signés. Grâce à cet outil, Google peut faire correspondre des profils d’utilisateurs existants avec des achats en magasin, ce qui permet aux annonceurs de disposer de données importantes sur les annonces sur lesquelles les internautes ont cliqué et sur l’impact de ces annonces sur leurs décisions d’achat.

Google : Un outil conçu pour être anonyme

Une porte-parole de Google a refusé de commenter l’accord avec Mastercard, mais a déclaré à Bloomberg que l’outil avait été conçu pour que Google et ses partenaires ne puissent pas voir les informations personnellement identifiables de ses utilisateurs. « Nous n’avons accès à aucune information personnelle provenant des cartes de crédit et de débit de nos partenaires, et nous ne partageons aucune information personnelle avec nos partenaires. » La porte-parole a précisé que le service est testé avec un petit nombre d’annonceurs aux États-Unis et que les spécialistes du marketing voient les chiffres de vente et le montant qui peut être attribué à Google, mais pas combien l’individu a dépensé et ce qu’il a acheté. Le test n’est disponible que pour les détaillants et ne s’applique qu’aux annonces de recherche et d’achat, a ajouté la porte-parole.

A lire également  Immobilier et datas center : l’essentiel à retenir

Seth Eisen, un porte-parole de Mastercard, n’a pas voulu commenter l’accord avec Google, mais a déclaré à Bloomberg qu’elle ne partageait que les tendances des transactions pour aider les commerçants à mesurer l’efficacité des campagnes publicitaires. « Aucune transaction individuelle ou donnée personnelle n’est fournie », a-t-il déclaré à Bloomberg. « Nous ne fournissons pas d’informations permettant de suivre, de diffuser des publicités ou même de mesurer l’efficacité des publicités concernant des consommateurs individuels. »

Yohann G.