icone de google photos

Google Photos, le dossier

Application de sauvegarde native d’Android, Google Photos est aussi disponible pour iOS, Windows et Linux. Ce programme permet de stocker des images et des vidéos dans votre espace personnel dans le Cloud appartenant au moteur de recherche numéro 1 au monde. Vous pourrez gérer vos souvenirs à votre guise. Il est même possible de les modifier et les partager. Nous vous disons tout ce qu’il y a à connaître sur cette APK.

Application de sauvegarde en ligne nommée Google Photos

Comme son nom l’indique, Google Photos se présente comme un service de gestion d’images en ligne. Le logiciel de type APK ou Android Package assure l’enregistrement, la modification, mais surtout le stockage de vos photographies et vidéos. L’application cadette de Picasa est disponible sur les plateformes de téléchargement depuis 2015. Elle a le mérite d’être compatible à toutes les versions d’Android et d’iOS.

Sur Google Photos, le stockage d’images reste gratuit pour les premiers 15 Gigagoctets. Toutefois, cette capacité est partagée avec l’espace de travail connecté Drive et la messagerie Gmail. Quoi qu’il en soit, il convient pour la sauvegarde d’un grand nombre de clichés, à condition de maintenir la qualité dans la limite des 16 mégapixels. Pour vous aider à gérer la résolution et la taille des fichiers, un algorithme de compression est activable à la demande. Vous n’aurez pas de manipulation en particulier à faire après un simple réglage dans les « Paramètres ».

Depuis le 1er juin 2021, le stockage de contenus dans les serveurs de Google devient payant si les 15 Go de capacité sont dépassés. Cela implique qu’il vous faut souscrire à un abonnement mensuel. En déboursant une vingtaine d’euros par an, vous avez droit à 100 Go d’espace total pour garder vos clichés. Cet emplacement sert en même temps pour les pièces jointes de vos courriels Gmail et aux fichiers partagés dans Google Drive.

Pour ne pas vous laisser au dépourvu, Google Photos propose une assistance complète. Le guide vous plonge dans les meilleurs souvenirs en toute simplicité. Parfois, l’application suggère de remémorer les bons moments à travers un flash-back sur les années précédentes. Pour marquer les esprits, certains clichés sont mis dans un format noir et blanc nostalgique par exemple. Fidèle à lui-même, Google tient à l’expérience utilisateur. Son programme de Cloud Computing propose la retouche d’images grâce aux filtres et aux réglages en tout genre. Pour mieux gérer l’ensemble des contenus, l’éditeur oriente vers l’appli Galerie Go.

Bonnes raisons d’adopter cette application

  • Le pragmatisme constitue un avantage de taille pour Google Photos. L’appli sauvegarde automatiquement les clichés pris sur votre téléphone. L’enregistrement peut se faire hors-ligne et la synchronisation est assurée plus tard, lorsque vous vous connectez à Internet.
  • La sécurité de vos photos n’a pas de prix. Les meilleurs souvenirs méritent amplement un abonnement mensuel à la modique somme de 1,99 €/mois. C’est l’investissement à faire pour avoir la certitude de ne rien perdre de vos bons moments immortalisés par vos clichés.
  • L’offre inclut une gestion automatique de la taille des fichiers. Ce qui vous permet d’en avoir pour votre argent si vous basculez en version payante. L’appli propose d’emmagasiner jusqu’à 4 500 images en mode gratuit. Quoi qu’il en soit, la sauvegarde en ligne allège la mémoire interne de votre téléphone.
  • L’activation de Google Photos est des plus simples. Après le téléchargement et l’installation de l’APK, l’espace de stockage devient automatiquement disponible si vous disposez d’un compte de messagerie Google. Les possesseurs d’Apple pourront aussi emprunter cette méthode en ouvrant Gmail sur leur téléphone.
  • Toutes les images sauvegardées sont consultables dans la photothèque à tout moment. À chaque fois que vous vous connectez en ligne, la synchronisation charge les nouvelles prises au fur et à mesure.
  • Multi-plateforme, Google Photos est compatible sur mobile et sur PC. Le service est accessible à la plupart des systèmes d’exploitation existant, notamment Windows, OS, iOS et Linux. Sur ordinateur, l’abonné peut utiliser Modzilla, Chrome, Opéra ou n’importe quel autre navigateur.
  • Les photos ne sont pas gardées sur un appareil, mais dans le Cloud. Vous pouvez les voir et les récupérer à tout instant, même si vous venez de perdre votre téléphone avec lequel vous les avez pris.

Installation et configuration facile de l’appli

Aucun téléchargement n’est nécessaire sur les téléphones avec une récente version d’Android. Néanmoins, certains modèles devront encore faire un download sur Play Store. Les possesseurs d’Apple doivent de leur côté prendre l’application sur App Store. Une fois sur le bon APK, il faudra appuyer sur le bouton « Installer ». Après quelques minutes, le programme détecte l’intégralité des dossiers dans le mobile, surtout les fichiers images et le contenu de l’appareil photo.

Google Photos demande si vous acceptez qu’elle sauvegarde automatiquement vos images. De toutes les manières, ce réglage peut être changé ultérieurement. Puis, l’appli vous pose systématiquement des questions sur la résolution à adopter. Le choix « haute qualité » équivaut à une compression légère. La définition est maintenue avec une taille avoisinant les 16 mégapixels. Ce format assure des tirages encore clairs et pas flous lors d’une impression sur papier 40×60 cm. Il est aussi possible de garder les photos telles qu’elles étaient prises.

Outre le choix de la qualité d’images à sauvegarder dans le Cloud, d’autres paramètres sont à régler. Vous aurez notamment à préciser le type de synchronisation. Normalement, les fichiers sont chargés dans votre espace de stockage dès que vous vous connectez à une borne WiFi. C’est le réglage par défaut pour épargner vos données mobiles. Cela dit, certains préfèrent faire la sauvegarde au fur et à mesure, quitte à dépenser leurs forfaits Internet.

Vous pouvez paramétrer Google Photos comme espace de stockage instantané de vos clichés. Cependant, votre quota gratuit de 15 Go de mémoire en ligne peut servir pour les fichiers antérieurement constitués. Ainsi, vous avez la possibilité de garder les images téléchargées et autres captures d’écran dans l’application. Les pièces jointes provenant des réseaux sociaux ou des messages MMS pourront être basculées vers le Cloud. Les programmes tels que Facebook, ou Wathsapp peuvent vous proposer cette option. Si besoin est, l’assistant qui se trouve en bas de votre écran pourra vous aider.

Interface mobile des plus simples pour cette APK

L’éditeur de Google Photos a pris soin de proposer une application avec une interface intuitive. La manipulation reste simple, même pour ceux qui ne sont pas familiers avec les nouvelles technologies digitales et Internet. L’écran principal de l’APK est divisé en 3 parties pour vous permettre de retrouver facilement la commande qu’il vous faut.

Sur votre gauche, une icône en phylactère vous invite à retrouver les photos partagées par d’autres utilisateurs. Les albums émanant de tiers ou que vous avez vous-même diffusé s’y trouvent. Sachez qu’il est possible de mettre des clichés en lecture seule ou avec option de modification. Quoi qu’il en soit, chacun des contenus apparaît dans l’ordre chronologique pour vous aider à remonter sur la trace de vos souvenirs aisément.

En haut de l’interface, à droite de l’écran, votre avatar s’affiche. Un simple clic sur cette image vous permet de vérifier quel compte est ouvert. En effet, un téléphone peut avoir plusieurs inscriptions sur l’application. Il y aura autant de souscriptions à Google Photos que d’adresses Gmail pour chaque poste. Après avoir cliqué sur votre avatar, assurez-vous que les sauvegardes sont correctement faites. Un raccourci vous permet aussi de « Libérer de l’Espace » en supprimant les doublons ou les clichés flous.

L’avatar reste un point focal de l’interface. Un clic sur cette image vous mène vers les paramètres généraux de l’application. Vous pouvez y effectuer le calibrage de la résolution lors de la sauvegarde, la routine de synchronisation ainsi que la gestion des notifications. Ce n’est pas tout, Google Photos déploie aussi des fonctionnalités telles que la reconnaissance faciale, la suggestion des souvenirs ou le partage du contenu de la photothèque complète, etc.

Nostalgie, souvenirs et mémoire sur le long terme

Google veut proposer plus que de l’espace de stockage avec l’application Photos. L’éditeur suggère une expérience innovante envers les photos immortalisées dans le Cloud. Lorsque vous êtes en ligne, des clichés pris à la même date, mais il y a déjà quelques années auparavant peuvent apparaître pour vous remémorer de bons moments. Il vous suffit de toucher à une seule vignette pour qu’un fil entier de souvenirs lointain s’affiche à l’écran.

Vous avez alors droit à tout un diaporama. Il est possible de partager ce flash-back si vous voulez. Si vous n’êtes pas d’humeur nostalgique, les trois petits points en bas à droite de l’écran referment le chapitre et retournent au Menu Principal de l’application. De temps à autre, vous avez une invitation à faire une mise à jour. Un upgrade sur Play Store rafraîchit le programme et le tient à niveau. Cette opération pèse une trentaine de Mbit.

L’ensemble de vos photos est classé par ordre chronologie, notamment pour celles prises avec votre téléphone portable. Les autres fichiers images sont organisés par date de téléchargement. Cette méthodologie est maintenue pour les dossiers montés avec plusieurs éléments. Un bouton double-flèche sur le côté gauche de votre écran vous sera utile pour parcourir rapidement la photothèque et retrouver une image précise. Les recherches s’accélèrent davantage si vous affichez les mois et les années.

Google Photos limite à 3 entrées Menu. Outre la page d’accueil elle-même, des onglets Recherches et Collections vous sont proposés. Ces voies vous permettent toutes de retrouver en quelques clics vos lointains souvenirs, même si certains remontent à 2015.

Multiples fonctionnalités à votre disposition

Les utilisateurs Photos bénéficient d’un large choix de fonctionnalités. L’application propose de retrouver des personnes grâce au moteur de recherche. En effet, Google déploie à travers ce programme la reconnaissance faciale et le repérage des lieux. Certains clichés peuvent facilement être géolocalisés. La requête peut également être faite à partir des thèmes. Les algorithmes de l’éditeur sont capables de reconnaître une ambiance d’anniversaire, un paysage lacustre ou un arrière-plan avec des châteaux. Ils savent aussi si l’image évoque le ski, Noël ou d’autres occasions.

Par-dessus tout, les favoris et ajouts récents sur les albums pourront aider pour les recherches de photo. Ils complètent la requête par catégories. Cette dernière regroupe vos captures d’écran, les téléchargements, les selfies ainsi que vos séquences vidéo. Une énième méthode de recherche passe par la « Création ». Elle permet de trier les contenus de la médiathèque par sortes de fichier : animations, films ou montages.

A lire également  Mon IP : ou trouver son adresse IP publique et son adresse IP privée ?

Pour davantage vous faciliter la tâche, Photos vous suggère de créer et gérer des collections. Cette fonctionnalité inclut une boutique d’albums photo. Vous y trouverez vos clichés favoris ainsi que les archives. Cette catégorie contient les images que vous aimeriez conserver sans pour autant les ouvrir qu’en cas de besoin. La rubrique « Collection » permet de créer des albums que vous pouvez partager aux autres utilisateurs de Google Photos.

À la différence des gestionnaires classiques, les fichiers dans la corbeille ne sont pas directement supprimés. Ils restent dans une zone tampon pour que vous puissiez toujours les récupérer à tout moment. Les éléments dans ce dossier seront définitivement effacés qu’au bout de 60 jours si aucune restauration n’a été faite.

logo officiel google photos

Quelques outils pratiques qui font la différence de ce programme

Autrefois dénommée « Pour vous », une nouvelle rubrique fait son apparition sur Google Photos. Désormais appelée « Suggestions utiles », elle fait office d’Assistant. Cette commande comprend quelques outils pratiques. Elle permet notamment de créer une animation à partir des images que vous avez en sauvegarde. Les vidéos pourront aussi être intégrées aux séquences. Vous pouvez faire votre petit montage manuellement ou de manière automatique. Il y a même la musique en fond sonore pour un peu d’effet théâtral.

Puis, il y a les collages qui peuvent être paramétrés en fonction de vos envies ou selon des modèles prêts à l’emploi. Vous pourrez en faire une animation en intégrant les photos de votre choix dans un diaporama. Ces créations peuvent à tout moment être archivées pour libérer de l’espace. À ce titre, les contenus peuvent être gérés par dossiers entiers pour gagner du temps.

Un nuage barré représente les photos qui ne sont pas encore sauvées dans le cloud. Un simple clic sur l’image permet de l’envoyer dans votre espace de stockage Google. Ces contenus peuvent être partagés à l’unité ou en albums dès leur intégration. Un bouton à cet effet apparaît après chaque élément sélectionné. Les trois petits points en haut à droite de l’écran principal de l’appli vous permettent également de faire part de vos photos aux autres utilisateurs connectés. Ces derniers doivent pouvoir les voir dès qu’ils ouvrent Google Photos.

Manipulations sur PC sans prise de tête

Photos.apk est une application polyvalente. Elle s’ouvre sur un téléphone, une tablette ou un PC. La synchronisation se fait automatiquement dès que vous vous connectez sur votre compte Google. Que ce soit sur un Smartphone ou sur un ordinateur, la plupart des commandes faites hors ligne attendent à ce que vous activez vos données mobiles ou la Wifi pour être exécutées. Il n’y a aucune différence en particulier entre les terminaux.

Sur un PC, l’interface et l’ensemble des fonctionnalités quasiment les mêmes. Naturellement, l’affichage des photos est légèrement différent puisqu’il y a plus de clichés que sur un petit écran. En ce qui concerne les multiples dossiers de votre espace de stockage, vous pouvez les retrouver sur le « Menu » positionné verticalement sur la gauche de votre écran de PC. L’interface est quasiment similaire à celle de la version mobile. Vous avez surtout la possibilité d’ajouter, consulter et partager vos contenus sauvegardés dans le Cloud.

Un menu appelé Photothèque propose des liens vers les Albums et l’Archive. Il oriente aussi vers Corbeille et les Suggestions utiles. Une jauge indique en temps réel la capacité de stockage qui vous reste. Puis, le paramétrage demeure le même qu’avec un mobile, quel que soit votre système d’exploitation. Les images déjà dans votre disque dur d’ordinateur pourront être envoyées dans le Cloud par une simple pression sur la commande Importer.

Autre élément marquant sur l’utilisation de Google Photos sur PC, votre curseur permet de faire une recherche rapide. Vous pouvez transformer votre pointeur en bouton de défilement sur la droite de l’écran. Les images apparaissent alors à une certaine vitesse et dans un ordre chronologie. Pour aller plus vite, il vous suffit d’avancer jusqu’à la date souhaitée.

Des nouveautés avec les récentes versions

Le rebranding de Google Photos a été fait en 2020. Lors de cette refonte, l’icône devient plus lisse et arbore des pâles arrondis. Ce rafraîchissement du logo s’accompagne d’un certain nombre de changements. Ainsi, il est possible d’avoir plusieurs versions de la même application, surtout si l’utilisateur ne se connecte jamais en ligne pour faire des mises à jour. À partir de juin 2020, les éditions de l’APK ont un menu principal simplifié avec seulement 3 entrées.

Quelle que soit la version de l’appli de sauvegarde, les fonctionnalités restent pratiquement les mêmes. La rubrique Photos par exemple correspond à la page d’accueil. Les miniatures agrandies font leur apparition sur certaines éditions. Puis, il y a l’outil « Recherche » intègre quelques modifications, notamment avec l’ajout de la géolocalisation. Concrètement, la photo est associée à une carte Google Maps. Troisième élément de l’interface, la Bibliothèque ouvre vers les albums, les dossiers, vos favoris, les archives et la corbeille.

L’application Photos propose une grande rétrocompatibilité. En d’autres mots, vous pouvez en faire la manipulation sur deux appareils avec des éditions de l’APK distinctes, mais le résultat reste le même. Toutefois, la taille des photos sauvegardées a été retravaillée depuis 2021. Les tablettes Android ont ainsi un affichage qui leur est propre. Disposant d’un écran plus grand, ces appareils montrent des images avec une résolution et une dimension plus importantes. L’apparence s’approche de celles d’un moniteur PC. Ce changement s’accompagne d’une élimination de la barre de Menu sur le bas pour une liste de commande latérale.

L’application de sauvegarde intègre des outils de retouche de photo depuis 2021. Autrefois réservé aux possesseurs de smartphone de marque Pixel, cet outil est étendu sur l’ensemble des utilisateurs du programme, notamment les abonnés Google One qui paient environ 20 € par an. Ce tarif leur donne aussi droit à des fonctionnalités inédites.

Boîte à outils pour la vidéo et modifications hors ligne

En avril 2021, l’éditeur de vidéos entame un changement en intégrant d’autres outils. Vous pouvez alors faire une découpe des séquences sans quitter l’appli. Pour davantage de qualité, vous pouvez utiliser un stabilisateur et une meilleure gestion des rotations. Ce qui signifie que la ligne d’horizon ainsi que la perspective sont mieux calibrées. Pour les spots, il est possible de modifier la bande audio et d’extraire des images précises sur une vidéo, un peu comme une capture. L’outil de montage permet même de travailler les couleurs et contrastes. La boîte à outils permet d’annoter les contenus médiatiques.

À partir de la même date, il était possible d’apporter des modifier sur un album entier en restant hors ligne. Les changements seront automatiquement synchronisés lors de la prochaine reconnexion. Dans cet élan, Google ajoute un moteur de recherche propre à son application. Les requêtes en interne permettent de retrouver une image selon sa catégorie. Le filtre intelligent distingue les personnes des animaux et des lieux.

Autre nouveauté de l’année 2021, le stockage en illimité prend fin en juin. Ce qui restreint à 15 Go la capacité totale. Cependant, vous pouvez utiliser cet espace de sauvegarde avec parcimonie grâce à la suppression automatique. Cette fonctionnalité surnommée Blurry chasse les photos floues. Dans le même souci d’économie d’octets, les captures d’écran et les séquences vidéo trop volumineuses peuvent être détectées et effacées sans encombrer la corbeille.

Pour finir 2021 en beauté, Google Photos propose un dossier spécial pour conserver les documents ou autres fichiers importants. C’est le parfait endroit pour garder en lieu sur vos scans de carte d’identité ou vos photocopies de passeport. L’application protège des données personnelles sensibles grâce à un classeur sécurisé. Pour le verrouiller et l’ouvrir, vous aurez besoin d’une empreinte digitale ou d’un code.

Des solutions de sauvegarde alternatives à peine comparables

Depuis l’avènement du Cloud, les solutions de sauvegarde en ligne pullulent de partout. Elles s’appellent Dropbox, OneDrive ou Box et ont une certaine similitude avec Google Photos. Cela dit, le leader du marché reste largement en tête.

Piwigo est un espace de stockage pour photos et vidéos. L’abonnement donne droit à un hébergement dans le cloud. Sur cette plateforme, vous pouvez vous-même régler la sauvegarde de vos fichiers dans un serveur PHP/MySQL. Pour cela, vous devriez télécharger le logiciel en toute gratuité. Pour les usagers sur mobile, une application Piwigo est disponible, notamment pour transférer les clichés pris sur un appareil photo numérique.

Flickr constitue un autre espace de cloud computing important. Le fonctionnement est semblable à celle de Photos puisque la synchronisation se fait instantanément. Cependant, le service n’est pas gratuit, même si l’application le reste. Le stockage est limité à 1000 fichiers, toutes résolutions confondues. À partir de ce nombre, vous devriez vous acquitter d’un abonnement. Quoi qu’il en soit, cette plateforme veut davantage être un réseau social dédié au partage d’images et vidéos.

Photobucket propose lui aussi le stockage de contenus de type image dans le cloud. L’application ne se contente pas de garder, mais suggère des retouches. Il s’agit d’une solution alternative pour gérer la photothèque sous Windows. Une déclinaison mobile est disponible. Quoi qu’il en soit, l’ensemble de la prestation est payant avec un tarif annuel atteignant une soixantaine d’euros.

Adobe Photoshop Lightroom termine cette liste d’alternatives à Google Photos. Cette application de retouche d’images n’est plus à présenter pour les fans de modifications. L’éditeur étend son activité avec l’hébergement et la gestion de médiathèques. Les photos prises sur votre téléphone pourront ainsi être embellies grâce à des filtres avant d’être partagées. L’abonnement pour cet outil graphique coûte une dizaine d’euros par mois, mais le client jouit d’une capacité illimitée allant jusqu’à 1 To.

Que dire de plus de Google Photos ?

Pour aller droit au but, il est difficile de trouver une solution de sauvegarde équivalente à Google Photos. Cette application native est pratique pour les utilisateurs de téléphones Android. Pour les autres appareils, Google Play Store suggère l’application et les fonctionnalités gratuitement. Les heureux propriétaires d’iPhone, d’IPod ou d’iPad devront aussi pouvoir en profiter sans difficulté en particulier. Les terminaux avec un iOS 11.0 pourront l’utiliser aisément.

Plus d’un milliard d’utilisateurs gèrent leurs souvenirs via Photo.apk. Cette immense clientèle mondiale charge jusqu’à une dizaine de milliards d’images quotidiennement dans les serveurs du groupe Alphabet, la maison mère de Google. Bref, ce programme de stockage dans le Cloud est un bon plan, même pour ceux qui l’ouvrent depuis un ordinateur connecté à Internet.

Yohann G.