La perte de la voiture électrique d'Apple pourrait être un gain pour la robotique domestique

L’abandon du projet de voiture électrique par Apple pourrait bénéficier à la robotique domestique.

Le rêve d’Apple de conquérir le monde des véhicules électriques a peut-être pris fin, mais l’entreprise n’est pas pour autant découragée. La technologie phare de la société, le Vision Pro, montre que l’entreprise est toujours prête à repousser les limites, même lorsque le succès semble improbable. Maintenant, Apple fait un autre pari risqué : les robots domestiques.

Les robots domestiques sont pourtant un marché difficile à conquérir. La seule véritable histoire de réussite à ce jour reste l’aspirateur robot, introduit pour la première fois il y a 22 ans. Depuis, malgré les efforts des entreprises pour répéter ce succès, la réalité est que les aspirateurs robots restent jusqu’à présent le fer de lance du combat des entreprises pour la domination du robot domestique.

Néanmoins, Apple semble voir un potentiel dans le secteur. L’entreprise envisage de conquérir des domaines connus pour leur difficulté, comme les robots domestiques. Alors, qu’est-ce qui rend le domaine des robots domestiques si difficile à conquérir ?

Les robots aspirateurs ont trouvé leur public car ils remplissent une tâche spécifique de manière répétitive et efficace. Par contre, pour les robots domestiques, la situation est plus compliquée. Les consommateurs attendent plus de fonctionnalités, ce qui signifie que le matériel doit être plus avant-gardiste, comme les bras à mouvement articulé. Ce type de matériel est cependant difficile à mettre en œuvre, même pour les professionnels de la robotique industrielle.

L’obstacle majeur à la domestique reste la navigation. Contrairement aux entrepôts et aux usines, les maisons sont des environnements changeants, variables et donc plus difficiles à appréhender. C’est un défi qui rend l’entrée sur le marché des robots domestiques redoutable.

Malgré ces difficultés, certaines entreprises, notamment Matic, une startup financée par la Bay Area, pensent qu’elles peuvent faire avancer les choses. Ils estiment qu’augmenter la taille d’un robot améliore sa vision et donc sa capacité à effectuer différentes tâches. De plus, ils voient leur robot comme une plate-forme de développement capable d’effectuer de plus en plus de tâches ménagères.

A lire également  Poe lance un modèle de revenus basé sur le prix par message pour les développeurs de robots IA

Le dernier obstacle pour Apple pourrait être le coût. Un robot comme Stretch de Hello Robot, qui est probablement le robot domestique le plus avancé du marché, coûte près de 25 000 $. Le coût prohibitif d’un tel robot pourrait être un problème pour une société comme Apple qui cherche à conquérir le marché plus large des consommateurs.

En dépit de tout cela, Apple semble déterminée à continuer à innover et à repousser les limites de ce qui est possible. Qui sait, peut-être que nous verrons bientôt un nouveau produit Apple dans nos maisons – un robot domestique.

Yohann G.