L'activité de fabrication de puces d'Intel a perdu 7 milliards de dollars l'année dernière

L’activité de production de puces d’Intel a subi une perte de 7 milliards de dollars l’année dernière.

Dans le paysage technologique actuel, la division de fabrication de semi-conducteurs d’Intel se trouve dans une phase de transformation cruciale. Après une année 2023 marquée par des pertes d’exploitation qui se sont élevées à 7 milliards de dollars, surpassant les 5,2 milliards de pertes en 2022, Intel a entrepris des mouvements stratégiques significatifs sous la direction de son PDG, Pat Gelsinger. Malgré ces chiffres en apparence décevants, avec des revenus en baisse de 31 % à 18,9 milliards de dollars par rapport aux 27,49 milliards de l’année précédente, le panorama n’est pas aussi sombre qu’il y paraît.

Les défis rencontrés par Intel ne sont pas survenus sans avertissement. La sous-traitance d’environ 30 % de sa production à des concurrents comme TSMC était un choix pragmatique dans le contexte d’erreurs stratégiques passées, spécialement liées à son activité de fonderie. Cependant, le redressement semble déjà être en marche, grâce à des investissements conséquents dans des technologies prometteuses. L’un des paris les plus significatifs d’Intel a été l’adoption des machines à ultraviolets extrêmes (EUV) de la compagnie néerlandaise ASML, une initiative que Gelsinger considère comme déterminante pour la reprise de l’entreprise.

L’objectif d’Intel est ambitieux mais clair : atteindre le seuil de rentabilité d’ici 2027. La technologie EUV jouera un rôle prépondérant dans cette ambition, en rendant la production de masse plus abordable pour des acteurs comme Intel. Cette démarche s’inscrit dans un plan d’expansion plus large, où environ 100 milliards de dollars seront consacrés à l’édification et l’extension de ses fonderies aux États-Unis, un projet qui bénéficiera également d’un soutien financier gouvernemental à hauteur de 8,5 milliards de dollars grâce à la nouvelle loi CHIPS.

A lire également  Que veulent voir les consommateurs sur votre site web ?

Pour que l’entreprise rétablisse son équilibre financière et son prestige dans l’industrie des semi-conducteurs, convaincre de grandes entreprises technologiques d’utiliser ses services de fabrication devient impératif. Avec Microsoft déjà en tant que client, le succès futur d’Intel dépendra de la capacité de Gelsinger à séduire un nombre suffisant d’acteurs majeurs. Les prochaines années seront donc déterminantes dans le récit de redressement d’Intel, une histoire d’adaptation, d’investissement visionnaire et de reconquête d’une position de leader dans le monde intense et compétitif de la fabrication de semi-conducteurs.

Yohann G.