Le redémarrage de Road House d'Amazon est accusé de violation du droit d'auteur et de clonage de voix par l'IA

Le redémarrage de Road House par Amazon est accusé de violation des droits d’auteur et de duplication de voix par l’IA.

Dans un tournant surprenant pour l’industrie cinématographique, R. Lance Hill, célèbre pour son travail en tant que scénariste sur le film d’action culte de 1989, Road House, a lancé une action en justice contre les titans de l’industrie, MGM Studios et leur propriétaire, Amazon Studios. Cette affaire, qui a captivé l’attention des médias spécialisés tels que le Los Angeles Times et The Hollywood Reporter, centre ses préoccupations sur des accusations sérieuses de violation du droit d’auteur concernant le remake attendu de Road House.

Selon des documents légaux récemment dévoilés, Hill reproche notamment à Amazon Studios d’avoir utilisé des méthodes controversées, telles que l’intelligence artificielle générative, pour imiter les voix des acteurs. Cette initiative aurait pour but de contourner les complications engendrées par les grèves d’Hollywood l’année dernière, ayant occasionné un arrêt presque total de la production cinématographique.

Hill argue dans sa poursuite, déposée au tribunal du district central de Los Angeles, que ses tentatives de récupérer les droits de son scénario dès novembre 2021 auprès du US Copyright Office ont été oblitérées par l’acquisition de la bibliothèque MGM par Amazon. Cela a placé le géant du tech en position de détenteur des droits de Road House, bien qu’il soit soutenu que cette prétention toucherait à son terme en novembre 2023.

S’ajoute à cette affaire le débat autour de l’accord original passé entre Hill et United Artists, maintenant sous l’égide de MGM Studios, qualifié d’œuvre réalisée pour la location. Cette classification, telle que définie par l’office des droits d’auteur des États-Unis, établit que le commissionnaire de l’œuvre en est le détenteur des droits, une clause que Hill considère comme un simple formalisme que Amazon aurait habilement contourné.

Le but ultime de Hill serait d’obtenir une injonction judiciaire empêchant la sortie du remake de Road House, initialement prévue pour le 8 mars lors de la soirée d’ouverture de SXSW, avant sa diffusion sur Prime Video le 21 mars.

A lire également  mafreebox.freebox.fr : Comment configurer Freebox OS ?

Dans une défense robuste, Amazon et MGM Studios ont réfuté les accusations, précisant qu’à aucun moment l’IA n’a été employée pour substituer les voix des acteurs. Jenna Klein, porte-parole d’Amazon, a clarifié que le studio avait expressément interdit l’utilisation de l’intelligence artificielle dans ce film. Elle précise que si l’IA avait été impliquée à un moment du processus de montage, cela aurait été de la responsabilité des cinéastes et non du studio, qui a veillé à exclure tout usage d’IA ou d’acteurs non SAG-AFTRA avant la finalisation du film.

Amazon persiste à nier la majorité des allégations portées contre eux dans le procès, insistant sur le fait que leurs droits d’auteur sur Road House n’ont pas expiré. Cette affaire soulève des questions cruciales sur les droits d’auteur et l’utilisation de l’IA dans la production cinématographique, promettant de maintenir l’industrie et ses observateurs en haleine quant à son issue.

Yohann G.