Les États-Unis vont assouplir les règles de limitation de la pollution pour les émissions des véhicules

Les États-Unis vont assouplir les règles limitant la pollution émise par les véhicules.

Dans un tournant majeur pour l’industrie automobile américaine, il semble que la présidence de Joe Biden soit en train de recalibrer sa stratégie environnementale, selon les révélations du New York Times. En effet, face à la pression exercée par les constructeurs automobiles et les syndicats, l’administration Biden envisage d’assouplir les règles drastiques initialement prévues par l’Agence de protection de l’environnement (EPA). Ces régulations contraignantes auraient obligé les fabricants de voitures à faire des véhicules électriques (VE) le cœur de leur production d’ici 2032.

Le défi de la conversion à l’électrique réside non seulement dans la réduction des coûts associés à ces technologies mais aussi dans la mise en place d’une infrastructure de recharge étendue sur l’ensemble du territoire américain. Les industriels arguent qu’ils ont besoin de plus de temps pour y parvenir, un message qui semble avoir été entendu par l’administration.

Parallèlement, les enjeux syndicaux pèsent également dans la balance. Les leaders syndicaux ont exercé leur influence sur Biden pour rallonger les délais, dans l’espoir d’élargir l’adhésion syndicale au sein des nouvelles usines de VE. Ce soutien syndical est jugé indispensable pour Biden, notamment à l’approche d’une période électorale tendue, marquée par une crise climatique alarmante et les critiques de l’ancien président Donald Trump.

L’ambition initiale de l’EPA traduisait un saut quantique pour le secteur : faire en sorte que les VE représentent 67 % des ventes de véhicules légers neufs et 46 % des ventes de poids moyen à l’horizon 2032. Pour mettre en perspective, ces chiffres représenteraient une hausse vertigineuse par rapport aux 7,6 % de ventes de VE rapportés l’année précédente par le Times. Cependant, l’atteinte de ces objectifs semble compromis. D’une part, les ventes de VE ont ralenti, et d’autre part, l’industrie privilégie les modèles électriques plus lourds comme les gros camions et SUV, dont la chaîne d’approvisionnement actuelle ne peut supporter la production à un coût accessible.

A lire également  Comment installer le SSD M.2 sur votre PC ?

Dans ce contexte, l’administration Biden se trouve à la croisée des chemins, cherchant à équilibrer les impératifs environnementaux globaux avec les réalités économiques et sociales immédiates. Ce revirement, s’il se confirme, pourrait marquer une nouvelle étape dans la transition énergétique américaine, une manœuvre délicate oscillant entre ambition écologique et pragmatisme économique.

Yohann G.