nord vpn

NordVPN : nos éclairages sur le supposé meilleur VPN 2022

Les pirates informatiques ne sont pas les seuls à vouloir s’immiscer dans votre vie numérique. Le gouvernement et les entreprises vous gardent également à l’œil. L’utilisation d’un réseau virtuel privé ou VPN devient une priorité pour préserver la confidentialité de vos données et la sécurité de vos échanges. NordVPN propose justement de surfer sur le Net dans l’anonymat total. Son canal de navigation crypté vous met à l’abri des regards indiscrets et modifie votre adresse IP pour vous éviter toute forme de répressions. Toutefois, ce service payant est loin de faire l’unanimité, notamment à cause du ralentissement de la connexion. Basé sur un test entrepris par nos soins, cet article vous invite à y voir plus clair.

Quel pragmatisme pour NordVPN ?

Édité par Tefincom, NordVPN est apparu en 2012. Ce tunnel de communication protège votre navigation depuis Google Chrome et Mozilla. Il est également disponible en version mobile. Son style allégé permet une utilisation sans prise de tête. Sur PC comme pour le Smartphone, l’interface reste quasiment le même. Un bouton d’activation de la connexion sécurisée est prévu par l’éditeur. Quoi qu’il en soit, le logiciel choisit lui-même le serveur VPN le plus proche.

L’utilisateur de NordVPN a aussi la possibilité de choisir lui-même le serveur à partir duquel il souhaite se connecter. Il doit juste cliquer sur un lieu sur la carte du monde. Une barre de recherche est prévue à cet effet. Le logiciel donne en temps réel la vitesse à laquelle les paquets entrants et sortants circulent.

Est-ce que ce VPN réduit votre vitesse de connexion ?

NordVPN n’est pas le seul à réduire significativement la vitesse de connexion. Lorsque vous l’activez, la performance de votre upload baisse de 60 %. La latence est de 70 %. C’est suffisant plour perdre à un jeu vidéo ou communiquer en visioconférence. Le retard se constate à vue d’œil. Sachez tout de même que d’autres logiciels VPN ralentissent davantage votre système.

Avec NordVPN vous avez deux sortes de protocoles. L’un est en open source (OpenVPN). Il a la particularité de déceler promptement d’éventuels problèmes. L’autre prend en charge le IKEv2/IPSec. C’est une référence en matière de navigation sous réseau privé. C’est la solution recommandée pour les différentes versions du logiciel.

Ce service est-il plus lent que d’autres VPN ?

Depuis quelque temps, Tefincom essaie aussi le protocole pour PC, WireGuard qui est compatible avec l’iPhone. Bien qu’en développement, il montre déjà des résultats prometteurs. Voici un petit tableau pour vous donner une idée de sa performance :

NordVPN PrivateVPN ExpressVPN ProtonVPN
 

Vitesse de connexion

 

 

6730 Mbit/s

 

3320 Mbit/s

 

2320 Mbit/s

 

1600 Mbit/s

 

Nombre de serveurs

 

5100 +

 

 

100+

 

 

3000+

 

 

1200+

 

 

Combien de serveurs dispose le prestataire ?

NordVPN est opérationnel dans 59 pays où il a des serveurs sur place. C’est différent de HMA qui prétend couvrir 190 pays, mais le fait effectivement dans 59 États. Une bonne partie de ses utilisateurs de NordVPN se trouvent aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Cela dit le reste de l’Europe est également couvert. Retenez alors que ce sont principalement des clients exigeants en matière de confidentialité qui comptent sur la protection de ce tunnel crypté. Puis, la clientèle se situe aussi en Amérique du Sud, Afrique, sur la péninsule indienne et au Moyen-Orient.

serveurs nord vpn

Le VPN déclare disposer de 5300 serveurs physiques dédiés. À titre de référence, CyberGhost est numéro 1 au monde en termes de couverture avec 5900 unités. En nombre suffisant pour ne pas se saturer rapidement, les installations NordVPN sont éparpillées de manière à permettre un transit dans différentes régions de la planète. Les clients vivant dans les zones où Internet est censuré pourront compter sur l’efficacité du système de faux IP et le cryptage de données.

Quid de la sécurité de la plateforme ?

Contrairement à certains de ses concurrents, NordVPN n’enregistre qu’un seul incident. Ce fut en 2018 où l’un de ses serveurs en Finlande a rencontré un souci lorsque les pirates sont parvenus à lui trouver une faille. L’hacker a pris le temps de surveiller le trafic transitant par la machine avant d’utiliser des clés TLS. Il a ainsi perpétré une attaque « man-in-the-middle ». Cela dit, les éventuels dégâts occasionnés par cette intrusion restent peu importants et sont rapidement oubliés.

Face à une éventuelle vulnérabilité dans ses installations, l’éditeur de NordVPN a pris des mesures correctives. Un programme de chasse aux défaillances a été lancé après l’interception par le prétendu pirate. Les responsables ont renforcé les infrastructures en cessant la collaboration avec des Data Center peu fiables. Une seule attaque a mobilisé des équipes de sécurisation qui sont restées sur le qui-vive pendant plus d’une année.

Vos données restent-elles entièrement confidentielles ?

NordVPN est géré par une entreprise juridiquement basée au Panama. Ce pays est connu pour ses passe-droits. Il n’oblige pas les opérateurs Internet à conserver de données concernant les activités. D’ailleurs, les dirigeants de la société ont déjà indiqué qu’ils ne feront rien si un gouvernement lui exige de divulguer des informations sur leurs clients. Outre l’identité, la nature des trafics, la bande passante consommée et les adresses IP sont gardées dans la confidentialité absolue.

La plateforme garde à peine le nombre d’utilisateurs ainsi que la durée de la session. Ces détails sont aussi effacés 15 minutes après la fin de la connexion. À ce jour, NordVPN assure ne pas avoir succombé à la tentation de vendre des données, mêmes anonymes à des entreprises tierces, en l’occurrence les publicitaires. Jusqu’à preuve du contraire, son modèle d’affaires repose exclusivement sur les abonnements. Si une fuite survient, ses responsables s’engagent à informer les concernés en toute transparence. Bref, ce sont les promesses habituelles dans la profession.

Qu’est-ce qui fait la différence de ce prestataire ?

NordVPN propose toute une panoplie d’outils additionnels. Ce sont des options pour mieux préserver la confidentialité.

  • L’abonnement donne accès au réseau Tor, un autre système pour garder l’anonymat total. Seuls 2 prestataires ont le pouvoir de fournir ce privilège.
  • La Double VPN est une fonctionnalité « multihop » : vous avez une connexion alternative si le principal canal est démasqué par vos traqueurs.
  • Avec l’outil « CyberSec », vous êtes à l’abri des sites Web malveillants. Vous disposez du coffre-fort virtuel NordLocker. Le gestionnaire de mots de passe NordPass vous suit partout.

Quid des prix de l’abonnement

L’ensemble des prestations est accessible avec un abonnement de 10,64 €/mois. Vous pouvez jouir d’une tarification préférentielle avec un contrat sur le long terme. L’année de navigation sécurisée vous coûtera environ 6,22 €/mois, l’économie équivaut à 41 %. Le prix descend même à 3,11 € si vous vous engagez sur trois ans. La remise atteint quasiment 70 %. Quoi qu’il en soit, les clients bénéficient d’un mois d’essai gratuit. Ils pourront aussi réclamer un remboursement en cas d’insatisfaction.

À titre de comparaison, voici le prix des abonnements auprès des principaux fournisseurs VPN :

NordVPN SurfShark ExpressVPN PureVPN Proton VPN CyberGohst
10,64 €/mois 2,15 €/mois 7,42 €/mois 2,59 €/mois 4 €/mois 1,90 €/mois

 

Alors, quel est notre verdict ?

Les (+)

Roi de la communication, NordVPN est effectivement un excellent VPN. Il propose un large éventail de prestations à la hauteur de son prix qui reste le plus cher du marché. Le client peut sécuriser 6 appareils simultanément. Ce sont des PC, Mac ou des appareils sous Linux. Les mobiles sous Android et iOS sont aussi protégés. Les smart TV sont aussi préservées contre d’éventuels logiciels espions, surtout si vous naviguez sur Neflix US.

Les (–)

Il faut faire un abonnement de trois ans pour bénéficier d’un tarif équivalent aux autres prestataires. Nous trouvons que les fonctionnalités additionnelles ne sont pas assez nombreuses pour la facturation appliquée. La transparence n’est pas le point fort de la société éditrice de cette solution de sécurité Internet. Elle a attendu des mois avant de révéler l’incident dans ses serveurs finlandais. Ce VPN est dans le collimateur des pays totalitaires, en l’occurrence la Chine, l’Iran et la Corée du Nord.

Yohann G.

A lire également  Google My Activity : comment faire pour supprimer les données liées à mon compte ?