investment

OPCVM, qu’est-ce que c’est ?

Cette abréviation de l’Organisme de Placement Collectif en Valeurs mobilières semble être difficile à prononcer, certes. Mais il s’agit d’un terme qui désigne un ensemble pouvant procurer une myriade d’avantages pour les particuliers.

Mais qu’est-ce qu’un OPCVM en réalité ? Y a-t-il des avantages particuliers pour les investisseurs ? Comment en bénéficier ? Est-ce qu’il existe plusieurs types d’OPCVM ? Voici les réponses à vos questions !

Qu’est-ce qu’un OPCVM ?

Comme il a été mentionné plus haut, l’OPCVM est l’abréviation de « Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ». En d’autres termes, il s’agit d’un organisme financier qui a pour objectif de donner à leurs membres l’opportunité de faire un placement dans les marchés financiers. Pour ce faire, il va falloir souscrire à un OPCVM. Ensuite, vous pourriez investir dans une part de l’action, ou du fonds pour être précis. Par contre, ce n’est pas vous, en tant qu’investisseur qui allez vous occuper de la gestion du fonds. Elle sera à la charge un gérant des actifs financiers.

À voir sous un autre angle, un OPCVM n’est autre qu’une gestion collective ayant pour objectif d’optimiser la performance des marchés financiers. L’organisme ou la société qui se charge de la gestion des actifs collectifs offre cependant des services qui seront ensuite facturés. Les frais concernent alors la gestion elle-même, l’entrée et la sortie, en les frais de surperformance.

En bref, le fonctionnement d’un OPCVM est similaire à celui d’un mécanisme d’investissement dans lequel on paie les services proposés par un expert pour ensuite, optimiser les rendements de votre placement. Ce qui représente un point essentiel à évaluer avant de prendre la décision d’investir dans un OPCVM.

​Quels sont alors les différents types d’OPCVM ?

De manière générale, il y a deux sortes d’OPCVM : les SICAV et les FCP. Respectivement, ces deux termes signifient Sociétés d’Investissement à Capital Variable et Fonds Communs de Placement. Quelle serait donc la différence entre une SICAV et un FCP ? En réalité, ce n’est qu’une question de forme juridique. La SICAV est cependant soumise à un captal minimum de 7,5 millions d’euros, contre 40 000 euros pour un FCP.

Il y a aussi une grande différence entre l’appellation des actionnaires dans ces deux types d’OPCVM. Ceux d’une SICAV représentent les actionnaires. Pour le cas d’un FCP, on les appelle les porteurs de parts.

​OPCVM : les réglementations en vigueur

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières sont soumis à des réglementations et c’est l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui viennent imposer les réglementations.

En d’autres termes, avant même de créer des fonds de placement, les OPCVM doivent établir une liste des produits financiers dans lesquels les actionnaires pourraient investir. Une fois le fonds créé, on ne peut plus modifier ni apporter des mises à jour aux produits en question. Prenons un exemple ! Si un OPCVM a créé un fonds pour pouvoir investir dans les obligations européennes, il serait impossible de faire des placements sur les autres marchés émergents.

Cette réglementation s’applique également au nombre de parts d’un fonds d’investissement. C’est pour cette raison qu’on constate aujourd’hui un engouement particulier pour certains fonds d’investissement. À titre d’information, si un fonds comporte peu de parts, il sera plus prisé. Par contre, un fonds comportant un nombre élevé de parts gagnera moins en popularité et en profits.

A lire également  Google et Mastercard concluent un accord secret sur les données privées de leurs utilisateurs

​OPCVM : quels supports ?

En matière de supports de détention, les OPCVM peuvent bel et bien se nicher dans plusieurs supports. Notamment les comptes-titres, les assurances-vie, ou encore les PEA ou Plan d’Épargne en Actions. À vraie dire, les choix du support de détention vont dépendre en grande partie de la composition de l’OPCVM. Rappelez-vous que l’important, c’est qu’avant de vous inscrire à un OPCVM, il est nécessaire de bien évaluer le support auquel le fonds est éligible.

​Quels sont les différentes catégories des OPCVM ?

Bien qu’il n’y ait que deux types d’OPCVM, sachez qu’ils peuvent se décliner sous plusieurs catégories. En général, c’est la catégorie de produits financiers dans lesquels les placements sont réalisés qui détermine celle d’un OPCVM. Et tout compte fait, on peut choisir entre 6 catégories d’OPCVM, dont les OPCVM obligatoires, les OPCVM monétaires, les OPCVM à formule, les OPCVM alternatifs, les OPCVM actions, et les OPCVM diversifiés.

​Quels avantages offrent les OPCVM ?

La diversification de votre portefeuille

Si vous êtes un particulier qui souhaite minimiser vos dépenses pour diversifier votre portefeuille, investir dans un OPCVM est le choix idéal à faire. Ce sera pour vous une opportunité d’investir dans les différents produits financiers proposés par l’organisme. Par contre, éviter de faire un placement sur les marchés des actions. Pour cause, les obligations en direct exigent un investissement minimum titanesque. Autrement dit, l’investissement minimum de certaines actions représentent le coût de l’investissement maximum d’autres actions.

Le conseil que l’on puisse vous donner serait alors d’acheter une part auprès d’un investisseur pour pouvoir mieux vous positionner par rapport aux actifs. De ce fait, il vous sera plus facile de tirer parti de votre placement, mais aussi d’investir grâce à une somme plus restreint.

La gestion professionnelle de votre placement

Les OPCVM permettent également de bénéficier de l’intervention d’un expert ou d’un professionnel pour la gestion des fonds et des placements. Ce qui vous permettra par la suite d’éviter lourdes tâches relatives à la gestion de votre investissement.

Par exemple, vous n’aurez pas besoin de vous casser la tête sur le choix des actifs financiers, ni sur le moment opportun de vendre ou d’acheter des actifs. Pour les débutants, ce serait une occasion d’investir en bourse sans pour autant avoir la moindre connaissance sur le marché.

​Et les inconvénients, est-ce qu’il y en a ?

La performance n’est pas garantie dans les OPCVM. Par contre, il est envisageable de dégager une certaine performance à condition de faire un placement dans un fonds à formule et de bloquer vos gains sur plusieurs années.

Les fonds sont aussi soumis à des risques. Ce qui pourrait entraîner un déficit ou un bénéfice, tout comme la fluctuation à la hausse et à la baisse des produits financiers.

Sinon, bien que l’investissement soit géré par un professionnel, cela n’exclut pas le fait qu’il serait préservé en cas de marché baissier. Aussi, cela ne veut pas dire que vos avoirs vont forcément surperformer même si le contexte économique et boursier vous est favorable.

Cela dit, il est toujours nécessaire de vérifier et d’évaluer tous les critères importants avant de souscrire et d’investir dans un OPCVM.

Yohann G.