P2P definition

P2P definition

Considérée comme l’une des transmutations du web 2.0 les plus connues, la technologie pair-à-pair  est, depuis le début du nouveau millénaire, quasiment utilisée par des millions d’utilisateurs en matière de téléchargement illégal. Aujourd’hui, avec l’avènement du bitcoin et de la blockchain, le P2P revient à la mode.

P2P : définition

Tout d’abord, si vous entendez parler de P2P, de pair-à-pair, ou de peer-to-peer, sachez qu’il s’agit de la même chose. Ces trois appellations désignent en effet un modèle réseau informatique. C’est-à-dire un réseautage entre deux ou plusieurs ordinateurs. Et cela en leur permettant de faire des échanges de fichiers ou de données (envoi et réception).

On peut ainsi comparer le P2P comme à un réseau client-serveur dans lequel le client peut bel et bien devenir un serveur. D’où sa capacité d’envoyer, mais aussi de recevoir un paquet depuis et vers un autre appareil. En bref, le pair-à-pair ou le peer-to-peer a pour objectif de faciliter, mais aussi d’augmenter la vitesse des transferts de fichiers ou de données entre plusieurs ordinateurs.

P2P : principes de fonctionnement

Dans cette partie de l’article, nous allons nous concentrer davantage sur les utilisations du P2P.

En premier lieu, on utilise souvent le peer-to-peer lorsque l’on partage des fichiers. Celui qui a un fichier ou des données à partager/à envoyer est ici le client. Cela pourrait être un document quelconque, un film, des clips vidéo, etc. Pour pouvoir procéder au partage de fichiers, ledit client, autrement dit celui qui possède des fichiers à partager, devrait faire usage d’une plateforme de téléchargement. C’est de cette manière qu’il devient ensuite un serveur. Vous, en tant que serveur, pouvez également télécharger simultanément les fichiers que les autres clients partagent sur la plateforme. Ici, ce sont eux les serveurs et vous, vous êtes le client.

Le téléchargement des fichiers se fait bout par bout et ces parties seront partagés avec les autres ordinateurs dès qu’ils sont téléchargés. C’est une technique qui vise à augmenter la vitesse de téléchargement, mais aussi d’alléger les charges qui pèsent sur le serveur central.

Les deux types de techniques peer-to-peer

À l’heure actuelle, le développement de certaines applications a permis à la pratique P2P de se répandre, notamment MTorrent, Emule ou encore BitTorrent. Sauf que dans la majorité des cas, le partage se concentre plutôt sur des fichiers illégaux. Les contenus partagés sur les plateformes sont en effet protégés par le droit d’auteur.

A lire également  Adresse IP : définition

Quoi qu’il en soit, cela ne nous empêchera pas d’étudier en profondeur ce qu’est le peer-to-peer. Ainsi, les paragraphes qui suivent seront basés sur les deux types de techniques P2P qui existent :

  • La technique P2P centralisée ;
  • La technique P2P décentralisée.

La première technique appelée P2P centralisé consiste à diriger chaque ordinateur vers le fichier qu’il cherche. Ici, c’est le ou les serveurs qui vont exécuter les tâches de redirection de manière automatisée.

Avec la deuxième technique, également appelée P2P décentralisé, il n’y a pas de serveur fixe. En d’autres termes, on considère chaque ordinateur comme une sorte de mini-serveur. Ainsi, les responsabilités seront réparties. En particulier en cas d’échanges de fichiers protégés de façon illégale.

En bref, le P2P a la particularité de respecter l’anonymat des utilisateurs, sans diffuser aucune information ni données personnelles. Que ce soit du côté du client que celui du serveur.

La blockchain et le bitcoin utilisent désormais le peer-to-peer et aujourd’hui, ils ont pu remettre le concept à la mode.

P2P : les différentes interprétations du terme P2P

Il existe aujourd’hui d’autres traductions du terme P2P. Notamment pair-à-paire ou égal-à-égale et le peer-to-peer. Le pair-à-pair désigne un réseau de partage entre des ordinateurs et le mot « peer-to-peer » est la traduction anglaise du P2P. Il se réfère en effet au « Network used for sharing data between several computers ».

Comme il a été mentionné précédemment, BitTorrent, Mtorrent et Emule sont les principaux acteurs P2P les plus connus et les plus utilisés du moment.

Yohann G.