banque

Prélèvement SEPA SPB : que faire ?

La consultation des relevés de compte réserve parfois des surprises telles qu’un prélèvement SEPA SPB. Bien que le montant soustrait soit faible, ce genre de ponction inattendue pourrait être désagréable pour le titulaire du compte. Voici ce qu’il faut faire face à ce constat.

L’assurance et le prélèvement SEPA SPB

Le prélèvement SEPA SPB est une somme que la compagnie d’assurances SPB soustrait d’un compte bancaire. Il s’agit d’une couverture de personnes et de biens rattachés à un téléphone portable. Le propriétaire du mobile peut avoir lui-même souscrit à ce contrat, mais souvent, la décision a été prise par un opérateur de téléphonie.

Société de prévoyance bancaire, SPB Assurances propose différents types de polices aux particuliers. La compagnie déploie une large gamme de couvertures allant de la téléphonie mobile aux prêts, en passant par le complémentaire santé, l’énergie ou les voyages et loisirs en tout genre. Elle protège même contre les fraudes relatives aux achats en ligne. Cela dit, l’entreprise basée au quai Colbert assure surtout les téléphones portables.

Elle couvre les appareils contre un bris accidentel, le vol ou une panne ou la dégradation de l’état général due à la rouille. La souscription à cette police peut être faite par l’opérateur à travers le système SEPA qui signifie Single Euro Paiement Area ou espace de transfert commun pour les 27 pays de l’Union européenne.

Arrêter de payer cette assurance

Le prélèvement SPB n’est pas justifié lorsque l’opérateur de téléphonie mobile a inscrit un abonné sur une assurance couvrant son appareil sans son accord. Il faudra contacter le service clientèle de SPB Assurances. La requête en annulation peut être envoyée par courrier postal, via un formulaire ou par appel vocal. Cette lettre de résiliation devrait mentionner le nom de l’opérateur ainsi que le numéro de puce de l’abonné.

Comme tout autre prélèvement, celui du SEPA SPB peut être bloqué à partir de la banque ou en l’ajoutant en liste noire. Cette dernière comprend tous les destinataires qui ne pourront jamais recevoir de l’argent de la part du titulaire de compte. Cette démarche s’effectue en ligne par le biais de l’espace personnel ou avec l’aide d’un téléconseiller.

Remboursement possible sous certaines conditions

Si le prélèvement SPB constitue un abus, la personne qui se sent lésée peut demander un dédommagement. Cela dit, il lui faut d’abord procéder au blocage et la mise en liste noire de l’assurance bénéficiaire des versements automatiques. Quand le compte courant est déjà débité sans aucun mandat de prélèvement signé, le client dispose de treize mois pour faire annuler l’opération et exiger un remboursement.

Il est aussi recommandé de contacter l’opérateur de téléphonie pour annuler la souscription faite au nom d’un abonné. La société peut directement accepter ou convaincre l’usager de ne pas résilier l’assurance pour bénéficier d’une couverture pour son appareil. De son côté, la compagnie n’applique aucuns frais si l’annulation est faite dans les 14 jours qui suivent la souscription.