rendement trading

Quel rendement en trading ?

Si vous voulez tirer parti du trading, et gagner de l’argent avec, il vous faudra comprendre certains concepts. Un trader se doit en effet de maîtriser ce que l’on appelle le Taux sans risque. Mais de quoi s’agit-il exactement ? En réalité, le taux sans risque n’est autre que le bénéfice que vous obtenez de votre investissement. En d‘autres termes, il s’agit du rendement que les traders obtiennent avec un capital, celui-ci n’étant soumis à aucun risque. Pour les particuliers, l’équivalent du taux sans risque n’est autre que le taux du Livret A.

Mais sachez qu’en matière d’investissement en bourse, il n’y a pas de garanti en ce qui concerne votre rendement. D’ailleurs, sans prise de risque de votre part, on peut dire que rien ne garantit un rendement qui dépasse le taux sans risque. Autrement dit, les gains de votre compte de trading vont dépendre en grande partie des risques que vous prenez. À ce titre, vous devez adopter des méthodes particulières de gestion du risque. Ces stratégies de trading, appelées Money Management, constituent un levier vous permettant de mieux contrôler votre prise de risques. Et l’objectif est ici d’optimiser votre performance en termes de forex trading. Alors comment mettre en place une stratégie de gestion de prise de risque quand on parle de trading ?

Le Maximum Drawdown

Premièrement, n’oubliez pas qu’il y a des facteurs à prendre en compte quand vous commencez tout juste dans le trading, en tant que trader particulier. Chaque trader se doit en effet de considérer le niveau de risque de la stratégie qu’il va adopter. Pour ce faire, commencez par mesurer ledit risque via Maximum Drawdown. Il s’agit ici de la perte maximale à pourvoir et qui sera subie par un compte de forex trading. Et cela sur une période bien définie. A ce stade, vérifiez que l’historique de votre stratégie de Trading, c’est-à-dire le Maximum Drawdown, est bien en dessous du niveau de risque que vous pourriez accepter. Pour illustrer cette théorie, voici la formule que vous devez utiliser :

Maximum Drawdown= (Vmax – Vmin) / Vmax

Ici, le terme Vmin correspond à la valeur minimum de votre compte trading après la plus forte baisse observée, mais aussi avant la formation d’un nouveau plus haut.

Par contre, Vmax est la valeur maximale de votre compte de trader avant la plus forte baisse observée.

Le Profit Factor

Deuxièmement, rappelez-vous que pour profiter de la qualité de votre stratégie, il ne faut pas seulement vous baser sur le niveau de risque. Un deuxième facteur clé est à ne pas négliger : la performance par unité de risque. Ici, les traders ou ceux qui ont des comptes de trading, autrement dit les courtier en bourse, utilise ce quel l’on appelle le Profit Factor. L’objectif est ici de pouvoir mesurer les gains à pourvoir pour chaque euro investi et risqué dans une stratégie de risque. Là encore, il y a une formule que vous pourriez utiliser. C’est très facile à comprendre, l’obtention du rendement se fait en divisant la sommes de vos gains par celle des pertes réalisées par votre stratégie, et cela depuis qu’elle a été lancée. Prenons un exemple : si votre Profit Factor indique un résultat de 1,05 pour 1 euro risqué, vous allez obtenir, avec votre stratégie de risque un gain de 5 centimes, soit un taux de 5 %.

A lire également  Financement de crédits d’impôt : un levier de croissance pour les entreprises canadiennes

Voici la formule en question : Profit Factor= Sommes des gains / somme des pertes

Petit astuce : en termes de trading, il y aura plusieurs stratégies pouvant avoir un Maximum Drawdown qui sera inférieur à votre niveau de risque maximal. Donc le mieux à faire c’est d’opter pour celle qui vous propose un Profit Factor le plus élevé.

Toutefois, nous tenons à rappeler que les résultats obtenus avec ces calculs ne sont qu’une estimation du niveau de risque de votre stratégie de trading. Il s’agit également d’une évaluation approximative de la performance par unité de risque. Par conséquent, les performances du passé ne vont pas forcément énoncer celles du futur. Ainsi, en tant que forex trader, ne vous basez pas aveuglément sur les résultats que vous obtenez. Sinon, votre investissement subira des pertes de capital et votre prise de risque sera en vain.

Les CFD ou Contract For Difference

Troisièmement, des variations peuvent survenir selon le produit financier que vous utilisez. Si vous êtes un trader particulier, voici quelques CFD ou Contract for Difference que vous pourriez utiliser.

Quand on parle de l’imposition des plus-values réalisées sur les CFD, sachez qu’il il s’agit d’un taux ou d’un ratio qui côtoie les valeurs mobilières, notamment les actions. Sauf que la différence entre les CFD et les actions réside sur l’exemption des CFD des frais de garde et des impôts. Autrement dit, les CFD sont des produits dérivés qui vous permettent de ne pas garder, de manière directe, le sous-jacents, dont les devises, les actions, les indices, etc.

À cet effet, la marche à suivre est de reporter les plus-values que vous aviez réalisées au cours de l’exercice financier. Cela se fait sur votre feuille d’imposition, c’est-à-dire le formulaire 2074 (lignes 462 et 464), ainsi que le formulaire 2042 (ligne 3VG ou 3VH).

En ce qui concerne les moins-values, celles de nature identique et qui ont été réalisées au cours des 10 dernières années, peuvent être soustraites pour que vous puissiez réduire la somme qui sera soumise à l’impôt. Sinon, l’imposition des plus-values va être effectuée en fonction du barème forfaitaire de l’IR (Impôt sur le Revenu). Un paramètre auquel vient s’ajouter un pourcentage de 15,5 % sur les prélèvements sociaux. En cas de doute sur la somme d’argent ou le taux imposable, vous pouvez toujours demander une référence auprès de votre centre fiscal.

Yohann G.