migration site web

Quels sont les points à prendre en considération durant la migration d’un blog vers un autre hébergement ?

Créer un site web est devenu une chose non seulement simple, mais accessible au commun des mortels grâce aux plateformes de gestion de contenu (CMS), services spécialisés dans la création de sites et les offres toujours plus alléchantes des hébergeurs web.

Il n’est pas rare de voir des personnes prendre un hébergement chez un prestataire sans faire de recherches sur les services proposés, la qualité des prestations, etc. En faisant ainsi, ces personnes se retrouvent avec deux résultats possibles :

  • Le premier, c’est celui où même si le choix a été fait au hasard, la personne a pris un hébergement correct qui fait bien marcher son site web. Du moins, pour le moment.
  • Le deuxième choix c’est quand l’hébergement n’est pas fait pour faire tourner le site web et cela commence à se ressentir et à impacter l’expérience de navigation.

Si vous faites partie du premier lot, tout va bien pour le moment. Mais vous devrez tout de même lire cet article et garder précieusement les informations se trouvant dedans. Si vous faites partie du deuxième lot, lisez et appliquez nos recommandations afin de régler ce problème de façon définitive.

Ce qu’il faut chercher avant de migrer un site web vers un autre hébergeur

Vous avez appris la leçon et vous n’êtes pas prêt(e) de refaire les mêmes erreurs, et voici nos recommandations sur ce qu’il doit être fait en termes de recherches avant de migrer votre site web.

  • Connaître les besoins du site. Chaque site web possède ses propres besoins qui sont généralement déterminés par le type du site, dans quel but il sera utilisé, le nombre de visiteurs et qui l’a développé. Par exemple, si vous avez un blog où vous y mettez des articles DIY sur la peinture, la mécanique, la musique, etc., les besoins du site seront plus ou moins modestes. Vous aurez besoin d’un hébergeur basique dans la plupart des cas qui offre une bande passante moyennement élevée (en fonction du trafic) et des ressources qui restent correctes. Par contre, si vous avez une boutique en ligne, cela change la donne. Vous aurez besoin d’une bande passante assez élevée, des ressources systèmes conséquentes, de l’espace de stockage, un serveur dédié, etc. Les boutiques en ligne ont besoin de beaucoup de ressources pour fonctionner correctement, qu’elles soient en ligne ou en local, et c’est pour cela que le type d’hébergement dédié est plus que conseillé pour elles. Vous arriverez à trouver assez facilement des hébergeurs en ligne, mais il y a ici plusieurs solutions utiles pour résoudre ce genre de problème si vous pensez qu’il vous sera difficile de déterminer les besoins de votre site et, donc, de choisir le bon hébergeur à cet effet.
  • Chercher un hébergeur avec une bonne fiche technique. Etant donné que vous avez des problèmes avec l’hébergeur actuel, il serait judicieux d’en chercher un autre avec une bonne fiche technique (matériel et logiciel) afin de ne pas tomber dans le même problème. Assurez-vous de lire les informations sur la bande passante, la puissance de traitement, les CMS pris en charge, etc. avant de faire votre choix.
  • Comparer les offres. Avant de vous lancer avec une offre d’hébergement, essayez de savoir ce qu’offre la concurrence. Cela vous évitera de regretter votre décision, car vous pourrez tomber sur une excellente offre qui propose plus de prestations pour un prix un poil plus élevé.

hebergeur web

Ce qu’il faut faire avant de migrer un site web vers un autre hébergeur

Maintenant que vous avez trouvé un prestataire digne de votre blog, il est temps de passer à l’action. Voici nos recommandations sur les étapes à faire pour migrer un blog sur un autre hébergeur.

  • Préparer les fichiers. Avant toute chose, faites une copie de tous vos fichiers, pages web, BDD, etc. sur votre ordinateur et sur un support amovible (clé USB, disque dur externe). Assurez-vous de compresser les fichiers afin de faciliter la procédure de transfert.
  • Utiliser un outil pour la migration. Si vous utilisez un CMS pour la gestion du blog, il y a de fortes chances qu’il y ait un outil ou un plugin qui s’occupera de la migration. Sur WordPress par exemple, vous trouverez plusieurs plugins de migration de sites web ou de blogs, et ces derniers feront toutes les étapes nécessaires (sauvegarde des fichiers, transfert sur le nouvel hébergeur, récupération des fichiers, etc.). Donc, cherchez de ce côté pour vous épargner des manipulations qui peuvent sembler ardues.
  • Copier et récupérer les fichiers sauvegardés. Si vous n’utilisez pas de CMS, vous êtes obligé(e) de passer par un client FTP afin de transférer tous vos fichiers sauvegardés sur le nouvel hébergeur. Une fois les fichiers sur votre nouvel espace, il suffit de les décompresser à l’aide d’un outil de gestion de fichiers sur le cPanel de votre hébergement. C’est une opération simple qui ne vous prendra pas trop de temps. Faites de même pour les bases de données en les important directement sur MySQL ou tout autre gestionnaire de bases de données.
  • Configurer les fichiers systèmes. Si vous avez fait des modifications sur les fichiers systèmes de l’hébergement (.htaccess par exemple), n’oubliez pas de refaire ces mêmes modifications sur le nouvel hébergeur. Dans le cas contraire, votre site ne fonctionnera pas comme avant.
  • Installer les certificats SSL. Si vous avez un ou plusieurs certificats SSL, il est temps de les installer sur votre nouvel hébergement.
  • Faire des tests sur plusieurs jours. Maintenant que vous avez terminé la migration, il est temps de faire des tests afin de vous assurer que tout fonctionne correctement. Essayez différents navigateurs web, plusieurs connexions en même temps, utiliser des outils pour tester les performances du blog, etc. Faites tout ce qui vous passe par la tête et surtout essayez de reproduire le scénario où vous avez remarqué des problèmes de performances ou de stabilité.
  • Mettre à jour les DNS pour la redirection. Dès que vous vous êtes assuré(e) que tout fonctionne bien, mettez à jour les services DNS afin qu’ils associent votre URL à sa nouvelle adresse IP (nouvel hébergeur). Notez que cela peut prendre un certain temps pour prendre effet.
A lire également  Quick-commerce : deux partenariats d’envergure pour le groupe Casino en France et en Colombie

Migrer son site, quel qu’il soit, vers un autre hébergeur peut sembler délicat pour la plupart des gens, de peur de se retrouver avec un site qui ne fonctionne plus. Mais en réalité c’est une opération banale, presque identique à celle de la mise en ligne d’un site. L’astuce ici est de garder l’ancien hébergement, avec le site, opérationnel afin de ne pas perdre de visiteurs durant la phase de migration. Il est bien aussi de notifier les internautes de la migration vers une nouvelle structure d’hébergement.

Yohann G.