Roblox dit qu'il n'a pas bloqué Linux ou Steam Deck, mais il y aurait porté un toast

Roblox affirme ne pas avoir bloqué Linux ni le Steam Deck, mais lui aurait plutôt porté un toast.

La communauté des joueurs sur Linux a récemment fait face à un revers considérable. La plateforme de jeux en ligne Roblox a modifié ses paramètres, entraînant l’incompatibilité de son service avec le système d’exploitation Linux à travers la solution de contournement Wine. Wine est bien connu pour sa capacité à permettre l’exécution de logiciels Windows sur des systèmes d’exploitation Unix-like, tels que Linux, grâce à une couche de compatibilité. Malheureusement, les tentatives d’utiliser Wine, ainsi que les outils spécialisés développés pour Roblox comme Vinegar et Grapejuice, se heurtent désormais à un mur, avec des messages d’erreur clarifiant que Wine n’est pas pris en charge.

La décision de Roblox a suscité des interrogations au sein de la communauté, notamment concernant la position officielle de l’entreprise vis-à-vis de l’OS Linux et du support pour le Steam Deck. En réponse, Samantha Spielman, porte-parole de Roblox, a clarifié la situation dans une déclaration à E.S News, assurant que la société n’avait entrepris aucune action ciblée pour rendre sa plateforme incompatible avec Linux ou le Steam Deck. Elle souligne également que Roblox n’a jamais officiellement pris en charge ces plateformes. De plus, la porte-parole a évoqué les efforts continus de l’entreprise pour améliorer son système anti-triche, nommé Hyperion, ce qui pourrait expliquer les récentes incompatibilités.

Malgré les explications officielles, la situation laisse présager que l’initiative informelle de soutien à Wine a pu être compromise non seulement par les mesures anti-triche, mais aussi par l’exploitation de cette tolérance pour mettre au point des techniques de triche.

Dans les forums dédiés aux développeurs Roblox, des témoignages de membres du personnel révèlent que le support non officiel pour Wine avait une fin envisageable, dû à des abus par certains joueurs visant à contourner le système Hyperion. Des exploits de triche ont été développés, exploitant les faiblesses apportées par le support de Wine, une situation déplorée ouvertement par Bitdancer, un représentant de Roblox, selon des informations relayées par GamingOnLinux.

A lire également  Facebook va supprimer son onglet dédié aux Actualités et arrêter de rémunérer les éditeurs pour leurs contenus d'actualité.

Cette mise à jour marque un tournant pour les utilisateurs Linux de Roblox, confrontés à la fin annoncée d’une ère de compatibilité, malgré les espoirs d’une solution. Le sentiment général reflète une déception, illustrée par la réaction d’un utilisateur demandant si le support de Linux pourrait persister plus longtemps, à laquelle il a été répondu que « malheureusement, nous avons épuisé nos options ».

Ainsi, l’équilibre entre la lutte contre la triche et le maintien d’une approche ouverte à divers systèmes d’exploitation reste un défi complexe pour les plateformes de jeux en ligne, comme le démontre l’expérience récente de Roblox.

Yohann G.