routeur wifi netgear

Routeur Wifi Définition

Indispensable à l’heure des liaisons sans fil, le routeur assure la transmission du signal depuis le modem vers différents appareils. Relié au box du fournisseur d’accès Internet via le câble Ethernet, il joue un rôle capital pour vous connecter au Web. Découvrez les détails sur ce boîtier qui vous ouvre une fenêtre sur le monde…

Le routeur Wifi est comme une autoroute à multiples voies

Il existe au moins trois grandes familles de routeur Wifi. De nombreux ménages disposent encore de l’ancienne génération d’appareil. Si les besoins restent basiques, il est possible de garder le boîtier qui date d’une décennie ou plus. Cela dit, la technologie relative à Internet évolue à une vitesse grand V. Il est ainsi préférable d’avoir un routeur Wifi avec moins de deux ans d’âge.

Que ce soit avec les anciennes ou la nouvelle génération, le fonctionnement général du routeur Wifi reste le même. Cet appareil émet un signal radio sur des fréquences précises. Il peut être illustré comme une autoroute avec de nombreuses pistes. Chaque bande a sa propre longueur d’onde et dessert un terminal tel qu’un ordinateur, un téléphone portable ou la smart TV. Cette image calquée sur le transport terrestre ou maritime vaut à cette technologie son nom de routeur.

Un appareil avec plusieurs fréquences

Les données gérées par un routeur sont séparées pour éviter la congestion. Certains appareils avalent beaucoup de paquets d’octets. Ils occupent beaucoup plus la bande passante. C’est le cas de la console de jeu Xbox ou d’un téléviseur relié à Netflix. Pour pleinement jouir de ces innovations, il vaut mieux disposer d’un modèle à double ou triple bande. Cette dernière gère trois canaux de communication, dont l’un est calibré à 2,4 GHz et deux autres à 5 GHz.

Un appareil tribande reste ainsi la solution recommandée en cas de multiple connexion à Internet. Ils sont capables d’assurer un signal sans interruption pour 8 appareils. La bande passante est assez large pour permettre un trafic intensif avec du streaming, des jeux ou carrément le travail en ligne. Pour ceux qui se servent uniquement d’Internet pour consulter les courriels et voir de temps à autre ce qui se passe sur Facebook, un routeur bibande fera l’affaire.

Une technologie de transmission sans fil continuellement mise à jour

Les antennes constituent un critère de distinction à part entière en matière de routeurs. Certains modèles disposent d’appendices proéminents tandis que d’autres en sont dépourvus. Il faut choisir en fonction de l’utilisation souhaitée. Pour une étagère de bureau ou une chambre à coucher, il vaut mieux un petit appareil compact avec une antenne intégrée ou miniature. Pour les entreprises qui ont besoin d’un fort signal, il est nécessaire d’avoir une extension extérieure accroît la portée.

Sachez que les antennes peuvent être orientées de manière à améliorer le captage des fréquences radio. Ce réglage est indispensable lorsqu’il faut que les ondes traversent un plancher, un mur en béton ou une assez longue distance. Les routeurs domestiques de dernière génération couvrent de la cave au grenier sans difficulté. Ces appareils sont les initiateurs de nouvelles normes en matière de Wifi. Les fabricants d’ordinateur portable, de téléphone ou de téléviseur s’adaptent aux standards.

Un modèle SU-MIMO ou MU-MIMO

La technologie sans fil Wireless Fidelity a vu le jour en 1999. Le routeur est né en même temps que le Wifi. La marque Linksys propose le modèle WRT54G qui établit le tout premier standard que les autres ont adopté. Depuis, de véritables normes ont conditionné l’évolution de l’Internet sans câble. Le protocole MU-MIMO est le dernier en date. À la différence du SU-MIMO qui sert un seul usager, il s’agit d’une nouvelle génération d’appareil multi-utilisateur. Il gère plusieurs entrées et sorties.

Un routeur SU-MIMO 802.11ac ne permet pas de connecter plusieurs périphériques en même temps. Si tel est le cas, ils doivent patienter en file indienne. Les uns vont être sans signal pendant que les autres reçoivent et envoient des paquets d’octets. C’est une question de milliseconde, mais la latence peut occasionner divers désagréments. Le ralentissement ou la mise en mémoire tampon peut suffire à faire perdre dans une partie de jeu vidéo en ligne. C’est bien dommage pour les mordus de PUBG.

Plusieurs vitesses de signal

Avec des périphériques qui accaparent la bande passante, il est important d’avoir un routeur performant. Il faut notamment une excellente vitesse de transmission pour voir des films HD sans latence, ou profiter des jeux vidéo en ligne sans aucun ralentissement.

  • La norme 802.11n sortie en 2007 a anticipé ce trafic et limite la cadence à 450 Mbit/s.
  • Le standart 802.11ac de 2012 passe à 1 300 Mbit/s avec une fréquence de 5 GHz.
  • Avec la technologie MU-MIMO, le débit atteint 1,7 Gbit/s.
  • L’introduction des faisceaux apporte une nette amélioration. C’est plus une fonctionnalité qu’un protocole, mais ils permettent de dispatcher le signal de manière ciblée.

Pour choisir parmi ses vitesses, il faut considérer l’utilisation. Le nombre d’appareils connectés au Wifi compte. S’il y a plusieurs périphériques, il faut passer à un modèle MU-MIMO. Cette norme veut qu’une mère et ses enfants puissent suivre la série Squid Game sur Netflix alors de père tient une conversation sur Google Meet avec son patron au même moment.

Deux caractéristiques clés pour bien choisir

Certains routeurs peuvent être gérés depuis une application mobile. Un utilisateur peut alors contrôler les connexions. Une maman pourra par exemple se servir de ce programme mobile pour arrêter Internet à distance. Cela aide pour l’éducation et le contrôle des écrans auprès des enfants. L’appli peut également prioriser certains appareils et laisser les autres au second plan. C’est une fonctionnalité fort utile lorsque le même Wifi est utilisé pour le divertissement et les activités professionnelles.

Le QoS ou sélection des médias est une caractéristique clé. Disponible sur les routeurs de dernière génération, il permet d’aiguiller le trafic. Certains appareils auront droit à des données entrant et sortant plus conséquentes que les autres. C’est un panneau d’administrateur que les PME peuvent utiliser. Chez les particuliers, il confère la priorité aux médias qui occupent majoritairement la bande passante. C’est le cas des jeux vidéo HD. Au final, si un membre de la famille fait un téléchargement, la partie de Rider Republic en cours ne sera aucunement importunée.

Le type de port utilisé

Un routeur ne se limite pas au signal sans fil. Il peut aussi gérer le trafic à partir de ports Ethernet. Avec une liaison par câble, il est possible de disposer d’une meilleure vitesse de transmission. C’est le branchement recommandé pour un usage professionnel ou avec un PC dont le récepteur Wifi ne suit plus les protocoles actuellement en vigueur. C’est une précaution à prendre pour une compétition de jeux vidéo en ligne. Les câbles ont aussi évolué. Avec les modèles Fast Ethernet le débit atteint à peine 100 Mbit/s. Pour un fil Gigabit Ethernet il est à 1 000 Mbit/s.

S’il faut transférer une énorme quantité de données, le mieux serait d’utiliser le Port eSata du routeur. Plus véloce que l’Ethernet, cette technologie gère des fichiers dont la taille atteint le téraoctet. Le téléchargement d’un film HD ne prend que quelques minutes alors qu’il faut 2 h avec une connexion classique. Quoi qu’il en soit, il faut privilégier les routeurs pourvus de ports eSATA. Ils permettent de brancher des disques durs externes de grande vitesse de lecture. Le débit atteint parfois les 6 Gbit/s. C’est incomparable avec celui de l’USB 2.0 et du FireWire.

Un dernier détail à prendre en considération

Pour que le routeur maintienne une bonne performance, il faut le placer au meilleur endroit. Il faudra notamment le positionner à mi-chemin entre le modem et les appareils qui captent le signal. Cette recommandation tient pour la distance horizontale, mais reste valide pour les immeubles à plusieurs niveaux. Cela dit, il est préférable de ne pas placer le routeur près d’un mur en béton. Les objets métalliques ainsi que les systèmes de climatisation peuvent aussi créer une interférence.

Les grands mobiliers et les électroménagers peuvent nuire à la portée du Wifi. Il vaut mieux éloigner l’appareil d’une armoire en aluminium ou d’un réfrigérateur. Dans le cas d’un appartement duplex ou d’un hôtel, il serait préférable de recourir à un amplificateur de signal. Enfin, il faut aussi voir si l’abonnement est fait pour supporter un haut débit. Il est vivement conseillé de souscrire à une offre sans limitation de vitesse ni de volume. Bon Surf !