ingenext

Tesla protège se protège contre les modifications Ingenext

Alors que pendant longtemps, Tesla était peu soucieux des reprogrammations et des modifications opérées par les préparateurs auto. Le constructeur a désormais mis en place une protection évitant d’accroitre la puissance libérée par sa Model 3 Dual Motor. Une mauvaise nouvelle pour ceux qui projetaient de confier leurs Tesla à Ingenext.

Ingenext dans le collimateur de Tesla

Ingenext, une entreprise québécoise, s’est dernièrement bâti une solide réputation chez les propriétaires de Tesla Model 3 Dual Motor. C’est effectivement l’un des rares préparateurs en mesure de reprogrammer ce modèle. Au programme, un gain de quelques chevaux, l’activation de certaines fonctions disponibles uniquement en option et également un nouveau mode de conduite.

Ces modifications opérées Boost 50, un logiciel édité par Ingenext, sont considérées par Tesla comme un piratage. Cet outil ne va pas nécessairement reprogrammer le calculateur. Selon le cas, le préparateur va intégrer un composant destiné à leurrer le système. Cette modification est facturée 1 433 dollars soit environ 1 200 euros. À vrai dire, Tesla propose une prestation similaire facturée 2 000 euros. Les réglages sont cependant effectués directement sur l’interface propriétaire de la Model 3 Dual Motor. Tôt ou tard, Tesla devait donc prendre des mesures pour mettre fin à cette pratique.

Un message intrusif pour empêcher toute reprogrammation

En réponse aux recalibrages opérés par Ingenext, Tesla a récemment mis à jour ses Model 3 Dual Motor. Grâce à cela, l’interface de la fameuse voiture électrique affichera un message intempestif si des modifications ont été opérées. Celui-ci mettra en garde le propriétaire sur la fiabilité de l’auto. Le constructeur précisera notamment que les modifications peuvent provoquer un arrêt brutal ou causer des dégâts au niveau de la mécanique.

A lire également  Jeux d'argent : Les cercles de jeux séduisent le tout Paris

À l’avenir, les préparateurs ne seront donc plus en mesure d’améliorer les Tesla. Une nouvelle qui attristera aussi bien ces professionnels que tous ceux qui suspectent des décisions en faveur de l’obsolescence programmée. Toutefois, le constructeur devrait choisir un préparateur homologué dans quelques années pour sortir une ligne de voitures au comportement plus sportif.

Yohann G.