Un nouveau réseau Web3 est en cours de construction et veut mettre fin au contrôle de vos données par les Big Tech.

Un réseau Web3 inédit est en développement pour éliminer la domination des Big Tech sur vos données.

Dans l’univers digital en perpétuelle évolution, une révolution est silencieusement en marche, portée par des visionnaires qui rêvent d’un internet où l’utilisateur reprendrait sa place de souverain. Au cœur de cette transformation se trouve le concept de Web3, considéré par certains comme l’antidote à la centralisation excessive du Web tel que nous le connaissons aujourd’hui. Tegan Kline, PDG de Edge & Node, partage sa vision d’un futur numérique où le contrôle et la propriété des données personnelles reviendraient entre les mains des utilisateurs, loin des griffes des grandes corporations.

Edge & Node, fervent promoteur du développement d’applications et de protocoles décentralisés (dApps), est à la pointe de cette révolte contre un système où une poignée d’entreprises dicte les règles. Cette entreprise se tient derrière The Graph, surnommé le « Google du web3 », une plateforme qui aspire à faire des données blockchain un bien public, grâce à une organisation et une diffusion efficace et sans entraves. Les « sous-graphiques » de The Graph, semblable à des API ouvertes, jouent un rôle crucial en rendant les données plus accessibles et utilisables par le grand public.

Mais le Web3 ne se limite pas à redistribuer les cartes de la propriété numérique. Il ouvre la porte à une intégration profonde avec l’intelligence artificielle (IA). The Graph, avec sa récente injection de fonds, se prépare à étendre ses services et à contribuer activement à l’amélioration des performances réseau. Un objectif particulièrement ambitieux réside dans le soutien au développement des grands modèles de langage (LLM), tels que ceux propulsés par OpenAI, mettant en lumière l’importance vitale des données dans le domaine de l’IA.

Selon Kline, l’heure est venue de repenser notre rapport à l’IA, en privilégiant une approche entièrement open source, tant au niveau du code que des données alimentant les modèles. Cette vision, encore peu partagée au sein de la communauté IA traditionnelle, reste néanmoins une pierre angulaire pour un futur où IA et blockchain ne formeront qu’un, promesse d’innovations disruptives et de nouvelles dynamiques de pouvoir entre les utilisateurs et le numérique.

A lire également  Space and Time propose d'améliorer la transparence des données dans l'univers de l'IA grâce au Web3

Le voyage vers cet idéal du Web3 et de l’intégration équitable de l’IA dans notre quotidien digital ne fait que commencer. Avec des acteurs comme Edge & Node et The Graph, la toile se tisse dans une direction plus inclusive et décentralisée, marquant potentiellement le debut d’une nouvelle ère pour Internet. Un avenir où les utilisateurs, armés de leurs données, sont au centre de l’écosystème numérique, façonnant avec les outils du Web3 et de l’IA, un espace en ligne qui leur est véritablement propre.

Yohann G.