trading cfd

Investir sur le marché des matières premières : une opportunité à saisir pour les investisseurs ?

La spéculation boursière est devenue en quelques années bien plus accessible grâce à l’apparition d’une foule de sociétés de courtage. Ces brokers mettent tout en œuvre pour que chacun puisse accéder à une grande diversité d’actifs et de produits dérivés. Néanmoins, malgré toutes les options qui s’offrent à eux, rares sont les particuliers qui investissent dans des matières premières. Comment expliquer cela ? C’est ce que nous allons découvrir.

Qu’est-ce qu’une matière première ?

Les matières premières correspondent à des ressources naturelles indispensables pour la fabrication de produits manufacturés. À ce jour, on distingue 3 grandes familles de matières premières à savoir :

  • Les produits issus de l’agriculture (blé, maïs, soja…) ;
  • Les métaux (cuivre, étain, or, argent…) ;
  • Les sources d’énergie (gaz, pétrole…).

Bien entendu, ces produits sont particulièrement plébiscités par les industriels. Néanmoins, des particuliers et des banques d’investissement peuvent s’y intéresser. Pour la plupart des institutions financières, les opérations sur le marché des commodités sont essentielles pour diversifier les actifs et gérer au mieux les risques.

Toujours est-il que les matières premières sont classées en deux groupes :

  • Celles dites « hard » dont les métaux précieux (or, argent) et le pétrole qui sont des actifs assez prisés par les traders ;
  • Celles dites « soft » donc principalement les produits agricoles qui suscitent moins d’intérêt pour les investisseurs, mais dont le volume échangé peut étonner plus d’un.

Comment fonctionne le marché des matières premières ?

Les matières premières s’échangent sur des places financières dédiées à l’exemple du CBOT pour le blé, le maïs et le riz, du COMEX pour l’or et l’argent ou encore le LME pour le cuivre ou l’étain. Malgré l’existence de ces dernières, le marché des matières premières n’est qu’en partie réglementé. L’acheteur et le vendeur définissent librement les modalités de la transaction en concluant des contrats spécifiques. Raison pour laquelle les particuliers peuvent difficilement s’imposer sur ce marché.

Indépendamment des modalités de vente et d’achat, les cours mondiaux des matières premières se sont envolés au cours des dernières années. De multiples facteurs dictent la valeur de chaque actif pour ne citer que la demande exprimée par le marché, les conditions météorologiques ou la situation économique dans le pays regroupant la plupart des producteurs.

En ce second semestre 2021, des opérateurs du monde entier s’inquiètent de la flambée des prix des matières premières. Cette hausse des cours serait liée à la reprise économique post-COVID. Avec la situation sanitaire qui semble s’améliorer, les activités reprennent et la demande augmente. Seulement, la pandémie et les aléas climatiques ont lourdement impacté de nombreuses filières et à ce jour l’offre peine à satisfaire la demande.

A lire également  Cybermut, le système de paiement sécurisé du Crédit Mutuel

Pour les acheteurs, le marché à terme constitue l’unique solution pour maitriser le cout des matières premières. En s’assurant d’une livraison future des mois à l’avance, l’opérateur parvient à se prémunir de la hausse des cours. Par ailleurs, il réussit également à se protéger des effets de change. Toutefois, il sera perdant si les cours s’effondrent.

Comment trader des matières premières ?

Au vu de toutes ces informations, il va de soi que le marché des matières premières n’est pas tout à fait accessible aux particuliers. Effectivement, c’est un marché peu règlementé et opaque où les acteurs institutionnels règnent en maitre. Par ailleurs, il est question d’acheter un actif physique. Si vous ne parvenez pas à revendre les titres, vous devrez réceptionner et stocker la tonne de café que vous avez acheté.

Sachez toutefois qu’il existe des solutions pour trader les matières premières tout en vous affranchissant de ces inconvénients. Pour cela, il vous suffit de vous tourner vers un instrument financier adapté.

Les CFD (Contrat for Différence) semblent être la meilleure option pour trader sur le marché des matières premières. Cet instrument, accessible auprès de la plupart des brokers en ligne, vous permet de simuler l’achat ou la vente d’une certaine quantité de l’actif choisi.

Trader des CFD revient à parier sur la hausse ou la baisse du cours de l’actif. Vous choisirez une échéance au moment d’ouvrir une position. Lorsque celle-ci sera clôturée, vous gagnerez ou perdez la différence constatée entre le prix d’entrée et de sortie. Cette solution offre également un effet levier considérable puisque la somme investie n’aura finalement que peu d’incidence sur vos gains.

À noter : Le trading de CFD implique un risque de perte. Veuillez étudier attentivement si ce type d’instrument vous convient. Les performances passées ne représentent pas les résultats futurs. Les articles et le contenu de ce site Web sont uniquement à des fins de divertissement et ne constituent pas des recommandations ou des conseils d’investissement.

Yohann G.