infographie du fonctionnement de lagoal line technology

Goal line technology : Quand la technologie à la rencontre du Football professionnel

Il ne manquait plus qu’elle, la technologie s’invite au cœur des stades de foot avec ce système ou plutôt cette aide, censé pouvoir analyser sous tous les angles et avec la plus grande précision possible, les actions footballistiques et ainsi non pas remplacer, mais réellement assister l’arbitre dans ses décisions. Cette opportunité offerte aux plus grands stades possède l’avantage de mettre (enfin) fin aux interminables polémiques à savoir si le ballon à franchi ou non la ligne des buts. Passons sans plus attendre dans l’envers du décor et découvrons plus en détail cette technologie mise au service de l’un des sports les plus populaires de toute l’histoire.

Comment fonctionne la Goal line technology ?

Mis en service la première fois lors de la Coupe du Monde 2014, la « goal line technology » est basé sur un système vidéo haute résolution composé lui-même de 7 caméras, chacune disposées dans les tribunes et scrutant le moindre détail de chaque but. Les données transmises par ces caméras sont alors transmises en temps réel à un deux ordinateurs chargés d’analyser les données pour savoir si oui ou non, le ballon à bel et bien franchi la ligne de but. Les données d’analyse sont ensuite transmises à l’arbitre, par le biais d’une montre dédiée à cet usage.

A ce titre, et après de nombreux déboires à ses débuts, la ligue professionnelle de Football a chargée l’installation du système à la société Allemande goal Control, ou tout du moins, pour son implémentation en France. Cette société n’a pas été choisie au hasard, car cette dernière s’est occupée de l’installation de ce système dans plusieurs stades de la coupe du monde. L’installation du système a débuté en 2020, au mois de juillet pour être précis et tous les stades de Ligue 1 devraient pouvoir en profiter très prochainement.

A lire également  MWC 2024 : les ThinkPad de Lenovo gagnent en rapidité et en simplicité d'utilisation

Un cout de mise en œuvre à la hauteur de ses performances

Comme toute technologie de pointe, les dépenses engagés pour l’installation d’un tel système sont conséquentes, jugez plutôt : L’installation du système dans un stade reviens en moyenne à 300.000 euros, ce qui au total demande un investissement de 5 à 6 millions d’euros pour l’ensembles des stades Français. Une somme qui sera pris intégralement en charge par la LFP, les clubs n’auront pour cette fois, pas à se soucier de cet investissement.

Goal line technology pour la France, mais pas que !

Le sport n’a pas de frontières et à son image la technologie s’exporte à bon train, en effet, chez nos voisins belges, c’est la jupiler pro league qui désormais en profite comme l’a annoncé le quotidien Belge, Het Laatste Nieuws. De quoi mettre fin aux polémiques et autres 3èmes mi-temps ? pas si sûr ! mais en tout cas, les avancées technologiques ont le vent en poupe et les événements sportifs de grandes envergures risquent fort de prendre une autre dimension dans les années prochaines

Yohann G.