technologie information

IT aka Information Technology – Dossier complet

IT aka Information Technology, le dossier complet

Les technologies de l’information inondent votre quotidien. Plus qu’un ensemble d’inventions et de métiers, ce sont des défis à relever pour les pourvoyeurs de solutions en matière de communication. Cette industrie digitale plonge l’humanité dans ce qui s’appelle l’âge de l’informatique après celle de la pierre et du bronze. Cet article vous dit tout sur l’univers de l’IT.

L’IT est née du désir naturel de l’être humain d’informer

En cours de technologies, l’IT se définit comme l’utilisation de systèmes ou de solutions pour stocker, récupérer ou diffuser l’information. Bien avant les premiers ordinateurs, l’homme des cavernes cherchait à transmettre des messages à ses congénères et à la postérité. Il a trouvé un moyen infaillible en immortalisant le mode de vie de l’époque sur des peintures rupestres. Vue sous cet angle, l’IT est née il y a 65 000 ans avec des dessins réalisés avec des méthodes archaïques, mais efficaces.

  • -2697 avant l’ère commune : le philosophe chinois Tien-Lcheu crée l’encre noir pour garder les traces de ses pensées.
  • 1945 : le tout premier programme informatique voit le jour. Ce fut l’amélioration d’un modèle imaginé par Alan Mathison Turing dès 1936.
  • 1946 : l’ENIAC, l’ancêtre de l’ordinateur donne le coup d’envoi d’une course technologique dans une ambiance de Guerre froide.
  • 1973 : l’Ethernet est inventé pour faciliter les échanges entre plusieurs postes de travail dans une seule entreprise
  • 1975 : l’ordinateur personnel ou PC marque le passage à une vitesse supérieure en matière de technologies informatiques.
  • 1993 : le CERN crée le World Wide Web. Les médias de l’époque évoquent la démocratisation du savoir ou d’autoroutes de l’information, grâce à Internet.
  • 2019 : le réseau 5G chinois cristallise un conflit entre deux grandes puissances mondiales.

L’ordinateur conduit vers une définition moderne de l’Information Technology

L’IT moderne est définie comme l’utilisation de systèmes informatiques pour gérer d’importante quantité d’informations. Ce sont des appareils physiques comme des ordinateurs, mais également des espaces de stockage et d’échange dématérialisés (Cloud). Tout est relié grâce à la création de réseaux planétaires qui s’appuient sur des codes binaires. Les infrastructures de communication reposent sur des antennes-relais, des satellites ainsi que des câbles de type fibre optique intercontinentale. Atteignant 1 Go/s, le 5G va aussi marquer un nouveau tournant dans cette course effrénée.

Les technologies de l’information sont passées de la pierre aux encres, puis aux programmes informatiques. Après l’ordinateur, les objets du quotidien ne sont pas épargnés. Réfrigérateur, téléviseur, voiture et montre : rien n’échappe au rouleau compresseur qu’est l’IT. Captant le signal Wifi, ces équipements collectent et stockent des renseignements sur leurs utilisateurs. Connectés au Web, ils sont également en mesure de transmettre des données à des tiers. Ces informations font la joie des marques qui y trouvent un moyen de mieux comprendre les clients afin de leur proposer davantage de produits à consommer.

Tout un ensemble de métier au sein d’une industrie digitale

La fulgurante évolution des technologies de l’information s’est fait au prix de nouveaux métiers. Ces compétences sont indispensables pour créer, gérer et protéger les renseignements emmagasinés sous format numérique. L’univers de l’IT a demandé 1,5 million d’emplois supplémentaires en moins de 10 ans. C’est la comptabilisation pour les États-Unis. Pour la France, des professions inconnues il y a une décennie ont aussi fait leur apparition. Actuellement, cette industrie requiert 3,5 millions de postes à pourvoir par an. Il y a même une véritable pénurie pour certaines spécialités :

  • Chef de projet informatique : cet ingénieur planifie, organise et élabore la stratégie numérique d’une grande entreprise. Il peut opérer en offshore.
  • Architecte logiciel : la mission de ce technicien hautement qualifié est surtout de coordonner le travail de plusieurs développeurs.
  • Communauty manager : ce professionnel de la communication est en charge de l’identité digitale d’une marque. Il gère les campagnes sur les réseaux sociaux.
  • Référenceur SEO : le positionnement sur les moteurs de recherche nécessite d’employer une personne à plein temps.
  • Responsable cybersécurité : les menaces informatiques sont omniprésentes. Un spécialiste de la sûreté a pour obligation de rendre les structures digitales existantes invulnérables.
  • Technicien de réseaux : en collaboration avec d’autres responsables, le spécialiste Intranet et Internet veille à ce que la connectivité interne comme externe reste optimale
  • Analyste Big Data : les informations recueillies de toutes les manières imaginables sont décortiquées pour élaborer des stratégies marketing orientées clients.
  • Développeur d’application mobile : ce métier consiste à rendre le monde encore plus « scotché » à l’écran du téléphone portable.
  • Conseiller client en ligne : le téléopérateur est l’un des piliers de l’industrie IT. Il est l’un des premiers à faire du chiffre d’affaires au quotidien.
  • Consultant IT : cet expert peut travailler à son compte ou opérer depuis une agence. Cette force de proposition veille à ce qu’une marque atteigne des objectifs précis.
A lire également  Les patients de la Clinique Pasteur peuvent consulter un médecin à distance

Quel bilan pour l’industrie de l’information ?

L’industrie de l’information est un levier économique. Elle crée de la valeur et offre d’innombrables emplois. Il s’agit d’un secteur avec une croissance rapide. Les dirigeants de start-ups dans l’univers de l’IT deviennent millionnaires en moins de 10 ans. Il en est de même pour les actionnaires qui souhaitent soutenir les innovations technologiques. Cela dit, beaucoup d’entreprises lancée dans cette voie disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues. Les produits évoluent à une vitesse tellement rapide qu’ils deviennent obsolètes au bout de 12 mois. Cette fuite en avant fragilise toute une économie et condamnent des millions de personnes à s’adapter sans cesse à l’air du temps. Enfin, le plus grand risque reste l’intrusion dans la vie privée. L’IT facilite l’usurpation d’identité et expose à empiète sur la liberté de penser et d’agir !

Yohann G.