neko sama

Quelle est la nouvelle adresse officielle de Neko Sama en Octobre 2022 ?

Plateforme dédiée aux dessins animés, Naeko Sama n’est plus à présenter aux adeptes de streaming gratuit. À cause de son activité en marge du respect du droit d’auteur, ce site doit régulièrement changer de nom de domaine. Si vous cherchez à connaître son adresse actuelle, nous vous le diront ici même.

Présentation de Neko Sama pour les néophytes

Neko Sama est moins connu que les sites de streaming généralistes. Il n’a pas la popularité de Vostfree ou de zone-téléchargement. Par contre, les véritables fans d’animés suivent cette plateforme depuis le début de son aventure dans l’univers de l’édition sur Internet. Elle est devenue une référence en matière de mangas. C’est la porte à pousser pour le visionnage de grands classiques tels que « Naruto » ou « Full Metal Alchemist ».

En dépit de son nom à consonance japonaise, Neko Sama est un bel et bien un site français. Son catalogue se compose surtout d’animés déjà en français. Des divertissements en version originale avec sous-titre (VOST) sont également disponibles parmi la très longue liste de choix. Les épisodes dans les rayons sont régulièrement mis à jour façon. L’éditeur upload surtout des nouveautés en full HD. Quelle que soit la définition de l’image, sachez que les séries animées sont particulièrement addictives.

L’adresse officielle du site de streaming

https://neko-sama.fr/, vous pouvez vous connecter à Neko Sama à partir de cette URL. Jusqu’à preuve du contraire, c’est l’unique portail Web vers ce fournisseur de contenus. Ce genre de plateforme change régulièrement d’adresse pour cause de non-conformité aux lois sur la propriété intellectuelle. Les ayants droit et les autorités compétentes œuvrent pour qu’elles ferment au bout d’un moment. Les opérateurs de télécommunication les ciblent aussi dans leur filtre.

Ainsi, vous devriez pouvoir vous divertir sur neko-sama.fr, jusqu’à ce que le nom de domaine change. Ce site a le mérite de passer inaperçu. C’est dû au fait que les studios de mangas sont plus tolérants que les maisons de production cinématographiques. Autre détail : la plateforme a rencontré un tel succès que des sites au nom similaire se sont mis à l’imiter. La différence : le vrai Neko Sama ne demande aucun paiement et ne cherche pas à vous vendre un service ou produit avec insistance.

Démarche simple pour voir des animés sur la plateforme

L’interface de Neko-Sama.fr est des plus simples. La page d’accueil a été organisée de manière à faciliter l’accès à des centaines d’animés en quelques clics. Les titres disponibles sont classés en plusieurs rubriques. Parmi les derniers entrés, vous avez « Deaimon », « RPG Fudoushan », « Birdi Wings, golf girls story ». Il vous sera même possible de découvrir le 1045e épisode de la série animée « Detective Conan ». Cette version manga de Sherlock Holmes est diffusée sur les écrans depuis 1994.

Pour chaque contenu, l’éditeur a pris la peine de donner les mots clés, le synopsis, la date de sorti ainsi que le format et le numéro d’épisode. Pour streamer directement, il faut cliquer sur le poster de l’animé et accepter le déblocage des publicités. Ces annonces font vivre Neko Sama. Chaque visiteur doit avoir la patience de visionner quelques-unes d’entre elles. Il est parfois nécessaire d’insister sur le bouton « X » d’une fenêtre pop-up pour qu’elle se ferme.

 

La question de la légalité

À l’exception des sites rattachés aux chaînes de télévision, les plateformes proposant du streaming gratuit ne paient rien aux ayants droit des mangas. Alors, à chaque fois que vous visionnez un animé sur ce site, vous participez à une distribution répréhensible. Aucune loi n’interdit le visionnage illicite si vous êtes un simple consommateur. Ce sont surtout les éditeurs des plateformes de diffusion qui sont en effraction.

Puisqu’elle touche essentiellement des mangas, Neko Sama a toujours bénéficié de la clémence des ayants droit des films ou séries d’animation. Les choses sont plus compliquées du côté des studios hollywoodiens. Un éditeur de site de streaming gratuit a déjà écopé d’une peine de prison ainsi qu’une forte amende. Cela dit, les plateformes proposant ce genre d’activité finissent toujours par réapparaître sous un autre nom.

Pas de risque pour l’internaute

Lorsque vous visionnez des animés sur Neko Sama, vous contribuez à un système parallèle aux SVOD légaux. Par contre, la loi française ne prévoit aucune poursuite à l’encontre des internautes qui raffolent des produits piratés. De plus, le streaming illicite est un mode de consommation que tout le monde ou presque emprunte. Le cadre légal dressé par Hadopi se concentrer sur les sites qui upload directement des contenus protégés par le droit d’auteur. Les autorités recommandent juste aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) de bloquer les plateformes de streaming.

Pour streamer en toute quiétude, vous devriez songer à souscrire à un service VPN. C’est une prestation grâce à laquelle votre navigation se passe totalement incognito. La brigade antipiratage, les FAI ou les hackers ne verront pas ce que vous regardez ou visitez. Un abonnement de quelques euros vous permet de surfer à partir d’une adresse IP modifiée. Une autre méthode pour contourner les filtres revient à changer de proxy. Des tutoriels vous expliquent la démarche à suivre.

Des alternatives possibles à Neko Sama

Diverses raisons peuvent vous empêcher de vous connecter à Neko Sama. Il se peut aussi que le titre que vous cherchez ne s’y trouve pas. Dans ces cas, il existe différentes options à explorer. Vous devriez notamment penser à faire une souscription sur des plateformes payantes. L’abonnement mensuel est de quelques euros sur Netflix, ADN ou bien Cruncyroll. Ce sont des sites suggérant des mangas ou cartoon en version originale sous-titrée et en français. Ils ont en commun de diffuser des vidéos à la demande avec une qualité d’image respectable.

S’il vous faut des plateformes non payantes, vous devriez essayer Vostfree. C’est une référence en matière de streaming en France. Elle consacre l’intégralité de son catalogue aux animés, dont une majorité en version japonaise avec un sous-titre. Ce site est bien gratuit, mais sa page d’accueil évoque un excellent niveau de professionnalisme. Dans le même registre, il y a Mavanimes qui abuse parfois de la publicité. Enfin, https://french-anime.com constitue une énième option que vous devriez tenter.