Spyware Hacking Phishing Malware Virus Concept

Spyware : définition

La simple connexion à Internet expose à moult dangers, dont le risque d’héberger un spyware. Les pirates informatiques font preuve de beaucoup d’ingéniosité pour nuire à leurs victimes. Dans cet article, nous parlerons surtout des programmes malveillants qui ont pour dessein d’espionner vos faits et gestes. Découvrons comment les hackers parviennent à s’immiscer dans votre vie numérique. Saisissons également l’occasion pour s’informer sur les précautions à prendre pour mieux se protéger contre ces attaques cybercriminelles.   

Le Spyware ou logiciel espion s’immisce dans votre vie numérique

Comme son nom anglo-saxon laisse entendre, le spyware est un logiciel espion. Ce programme informatique malveillant a pour mission d’infiltrer un terminal fixe ou mobile. Dans un ordinateur ou sur un Smartphone, il recueille incognito les données compromettantes de l’utilisateur. Sous couvert d’une autre appellation, les spywares sont conçus pour surveiller les flux d’échanges avec l’extérieur à une fin mercatique. Dans l’ensemble, il faudra se méfier des spywares puisque ces espions veulent vous soutirer des informations contre votre gré.

Une surveillance permanente d’un spyware peut compromettre la confidentialité des données personnelles. Ces programmes peuvent discrètement extraire les contacts téléphoniques ou les adresses mails. Ils pourront aussi saisir les coordonnées bancaires et les numéros d’assurance. Dans tous les cas, leurs victimes s’exposent à de véritables abus de toutes sortes. De plus, les logiciels espions occasionnent une baisse de performance de votre système. La vitesse de connexion va en pâlir, tout comme les appels et les applications courantes.

Ce programme vole des informations, notamment lors des connexions

Le fonctionnement d’un spyware s’infiltre de façon discrète dans les appareils qu’il vise. Rapidement, il tente d’extraire les informations pour lesquelles il a été programmé. Ce sont surtout les données de connexion. Le pirate informatique derrière la manœuvre saura alors les identifiants de compte de messagerie, les différents mots de passe pour vos réseaux sociaux. Il épiera toutes activités sur le Net sans que la cible puisse douter de sa présence.

Les meilleurs hackers parviennent même à contrôler la caméra de votre PC et avoir une vue sur votre intérieur. Cependant, les spywares n’ont pas vocation à nuire directement à leurs victimes. Les programmeurs qui les manipulent volent des informations qu’ils revendent à d’autres cybercriminels où à des adversaires potentiels. Ce système profite aux usurpateurs d’identité, aux fraudeurs à l’assurance santé, mais également à d’autres escrocs.

La famille des spywares tolérés

Livrés dans une course effrénée entre eux, les pirates rivalisent d’ingéniosité pour mettre au point des logiciels espions. Cela dit, les spywares se répartissent en 4 grands types dont 2 sont admis par le public.

Cookies de suivi : ces derniers ne sont plus à présenter. Les sites font tout un discours pour les légitimer à chaque première visite. Tolérés par les internautes, ces programmes-espions servent des causes publicitaires. En silence, ils recueillent l’historique de navigation et notent soigneusement les activités en ligne ainsi que vos préférences. Ce secrétaire envoie les informations à des entreprises qui vont répliquer avec des offres ciblées.

Logiciels de publicité : toujours dans une optique marketing, ces programmes informatiques prêtent attention à toutes vos actions sur Internet. Ils surveillent les sites visités, les téléchargements, voire les mots clés saisis sur Google. Les informations sont transmises à des annonceurs. Le but de la manœuvre est de vous cibler lors d’une campagne commerciale.

De véritables logiciels malveillants qu’il faut chasser rapidement

Les sites vous forcent légèrement la main avec les cookies. Par contre, les véritables hackers ne vous demandent aucune permission pour glisser un spyware totalement malveillant dans votre système.

Cheval de Troie : vous avez certainement entendu parler de ce virus. Il s’agit d’un redoutable programme qui se cache sous un nom anodin. Ce malware pourra par exemple apparaître comme une application populaire que vous téléchargez volontairement sans vous douter de rien. Le subterfuge prend aussi la forme d’une simple mise à jour de sécurité. Une fois dans votre système, il mène sa mission en recueillant tous les renseignements susceptibles de rapporter. Le cheval de Troie peut  préparer le terrain à une attaque de virus dans les règles.

Moniteurs système : il s’agit de dispositifs de surveillance récoltant des données courantes telles que les programmes ouverts, sites visités ou les échanges par courriel. Ce spyware ne cherche pas à vous envoyer une publicité ou un email de type publipostage. Il peut revendre les informations recueillies à d’autres cybercriminels. Vous risquez l’usurpation d’identité, l’extorsion de fonds et diverses manœuvres frauduleuses.

Les portes ouvertes pour ces programmes de piratage

Un spyware peut infiltrer un système informatique de différentes manières. Les téléchargements illicites constituent une porte d’entrée pour ces programmes-espions. Ces derniers se font passer pour des applications sans dangers, ils vont même paraître indispensables. Toutes les sources non autorisées pourront alors présenter un risque de contamination.

A lire également  Définition : PABX

Certaines actions paraissent comme une invitation pour les logiciels malveillants. Il suffit parfois de cliquer sur un lien pour que le spyware s’introduise dans le PC. La modification des paramètres de leur navigateur ou la négligence des messages d’avertissement sur les certificats SSL. Il arrive aussi que les programmes pénètrent en même temps que les cookies que vous avez volontairement acceptés.

Bon nombre d’applications bien connues sont elles-mêmes contaminées par des virus de types spywares. Il se peut alors que vous avez vous-même installé le programme sur votre PC croyant qu’il était sain. Bien qu’ils soient stoppés par les bloqueurs de publicité, les pop-up intempestifs continuent d’injecter des logiciels malveillants. Si vous avez récemment cliqué sur ces fenêtres, il se peut que des spywares soient introduits.

Diverses conséquences de ces malwares

La dangerosité d’un espion réside dans sa capacité de surprendre. Un spyware peut aussi surgir au moment le plus inopportun et bloquer votre ordinateur. En véritable virus, il pourra par exemple verrouiller le clavier ou vous empêcher de voir l’écran avec des fenêtres pop-up. Ces actions sont préméditées ou menées à distance par un pirate informatique. Ce dernier prend généralement le temps de bien étudier sa cible pour frapper de manière magistrale.

Un spyware a la possibilité de vous faire perdre de l’argent. En effet, si votre ordinateur est infecté de ce programme, ce que la confidentialité de vos finances est compromise. Un usurpateur pourra se servir de vos cartes bancaires et s’approprier votre assurance vie. Il pourra même dilapider l’épargne que vous mettez de côté pour la retraite. Cette usurpation pourra aussi toucher vos comptes sur les réseaux sociaux. Le pirate nuira inexorablement à votre image. Dans certains cas, le hacker vous extorque des sous contre le déblocage de la situation.

Sur le point de vue technique, un virus pourra endommager le disque dur de votre PC. Cela signifie que l’ensemble de vos travaux, photos, fichiers sont irrécupérables. Si vous avez de la chance, le programme peut seulement ralentir votre système. Dans le pire des cas, le pirate parvient à causer des dégâts sur la carte mère du terminal. Ce qui le rend tout le PC impossible à réparer. Encore plus graves, les données volées sont transmises à d’autres malfaiteurs, dont des kidnappeurs.

Différentes manières de se protéger contre les virus-espions

« Prudence est mère de Sûreté » dit l’adage. En ayant une vie numérique, vous devriez prêter attention à certains gestes qui pourraient vous exposer aux spywares. Voici 6 règles qui pourront vous aider :

  1. Évitez tout téléchargement depuis une source peu fiable. Vérifiez que le site est sécure avec le préfix https://.
  2. Fuyez les applications suspectes, même les plus aguichantes. Fiez-vous uniquement sur des plateformes telles que Play Store.
  3. N’ouvrez jamais les courriels dont vous ignorez l’expéditeur. Faites attention aux spams.
  4. Mettez régulièrement à jour votre système d’exploitation. Idem pour les antivirus.
  5. Modifiez les paramètres de sécurité de votre navigateur de manière à le rendre moins ouvert aux menaces. Le réglage par défaut n’assure pas une protection optimale.
  6. Bloquez tous les pop-up et débarrassez-vous de plug-ins suspects. Nettoyez régulièrement les cookies.

Reconnaître et supprimer un logiciel espion

Les outils antispywares disponibles sur le marché sont capables de reconnaître si un ordinateur est infecté par un ou plusieurs logiciels espions. Ces dispositifs savent distinguer les programmes publicitaires, les chevaux de Troie, mais également les autres sortes de virus. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas lieu de céder à la psychose. En effet, les systèmes d’exploitation tels que Windows ont déjà leur propre batterie de défenses. Correctement mises à jour, ces armes suffisent à arrêter une bonne partie des malwares. Il faut lancer l’analyse en profondeur pour en être sûr.

En présence d’un spyware, un programme de protection demande ce qu’il faut faire. Choisissez « Supprimer » sans hésiter. Ayez l’habitude de sauvegarder périodiquement les documents importants dans le Cloud ou ailleurs. Dans le cas où ils seraient corrompus, vous avez des copies saines. Une méthode expéditive consiste à réinstaller le système d’exploitation. La totalité des fichiers utiles au fonctionnement de l’appareil va alors être remplacée. Ce qui équivaut à la partition C : Seul le contenu du disque D : sera sauvegardé. Normalement, il sera exempté de virus. Enfin, espérons-le !

Yohann G.