camaieu

Camaïeu victime d’une cyberattaque

Camaïeu, le géant du prêt-à-porter, a été la cible d’une cyberattaque en juin dernier. Après être resté silencieux sur cet évènement, Ous Ouzzani, le directeur général délégué au marketing digital, avoue que l’attaque a bien eu lieu. Le responsable a cependant tenu à rassurer les internautes et affirme que des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité informatique du groupe.

Une journée noire pour la boutique en ligne de Camaïeu

Le 07 juin dernier, de nombreux internautes ne pouvaient tout simplement pas accéder au site de Camaïeu. Un message s’affichait sur la plateforme qui disait que la plateforme est en cours de maintenance. Une maintenance qui aurait donc pris une journée entière. Camaieu avait alors invité les acheteurs à contacter le service client pour passer commande.

En appelant le numéro fourni, l’opérateur au bout du fil vous suggérait de faire vos achats en magasin en attendant qu’un problème technique soit résolu. Ceux qui avaient demandé quand le site allait rouvrir avaient eu droit à une réponse vague. Leur interlocuteur affirmait que la maintenance s’achèverait certainement vers la fin de la semaine.

Ceux qui avaient des commandes en cours devaient tout simplement patienter. Le siège était resté injoignable, prétextant que le standard téléphonique était momentanément fermé. En magasin, chacun pouvait faire ses courses à l’accoutumée. Toutefois, seuls les produits en rayon sont disponibles.  Une fois ces articles épuisés, on ne pouvait plus rien n’acheter puisqu’un « gros souci informatique » entravait la réception de nouvelles commandes et la gestion des commandes.

Une gestion de crise marquée par une certaine opacité

De nombreuses personnes spéculaient déjà sur la cause de ces incidents sur les réseaux sociaux. Bon nombre d’internautes affirmaient que l’entreprise avait été victime d’un piratage. Contre toute attente, l’entreprise n’a rien laissé filtrer et les consommateurs étaient longtemps dans l’incertitude.

Une telle attaque n’est pas une première en France. En avril dernier, la filiale française du quincaillier Würth a été aussi été la cible des hackers. Ces derniers ont tout simplement réussi à installer un ranswonware immobilisant tout le système informatique de l’enseigne. Cette fois-ci, impossible de faire ses achats en magasin. Certainement parce que le personnel ne pouvait pas gérer correctement les stocks sans un outil adapté.

A lire également  Robinhood : la célèbre application de trading hackée !

Toujours est-il qu’après pratiquement une semaine de silence. Camaïeu, en la personne d’Ous Ouzzani, s’est enfin exprimé sur cet évènement. L’entreprise a reconnu qu’une attaque a bien eu lieu. Celle-ci a paralysé tout le système informatique ainsi que le site e-commerce. Néanmoins, les données personnelles des clients sont sauves.

Effectivement, selon le directeur général délégué au marketing digital, les hackers n’ont pas réussi à dérober les coordonnées bancaires et les données de paiement des internautes. Le site devrait rouvrir dans les prochains jours en attendant que certaines dispositions soient prises pour renforcer la sécurité informatique de l’entreprise.

Quoi qu’il en soit, le porte-parole n’a pas indiqué quel type de malware a été employé ni quelle faille est à l’origine de cet incident. On ne sait donc pas si une rançon a été demandée et si le groupe a versé une somme quelconque pour que son infrastructure informatique fonctionne de nouveau.

Yohann G.