Marketing : gagnez du temps grâce au design sprint !

Les tendances en termes de marketing affluent en permanence. Aujourd’hui, le temps et compté pour un ROI impactant. Le design sprint est un concept qui permet justement de gagner du temps tout en conservant une qualité de travail optimale. Comment définir le design sprint ? Quelle différence avec le design thinking, une technique bien connue ?

Qu’est-ce que le design sprint ?

Le design sprint est une méthode basée sur le design thinking. Globalement, le principe est simple. Il s’agit de passer d’une idée de concept à sa réalisation ou à son plan en un temps défini (5 jours dans la plupart des cas).

Pourquoi le design sprint est intéressant ? Le fait de condenser ses recherches et de se consacrer au prototype pleinement permet de rapidement déceler les freins à la conception ou à la vente. Voici les 5 étapes du design sprint :

  • lundi : comprendre et définir les objectifs, ainsi que la cible
  • mardi : diverger et réfléchir aux éventuelles solutions
  • mercredi : décider et choisir les meilleures solutions
  • jeudi : prototyper pour mettre en forme la solution envisagée
  • vendredi : tester en fonction d’un scénario type

Les avantages du design sprint

Le design sprint comporte plusieurs avantages :

  • Les problèmes sont résolus en moins d’une semaine.
  • Les idées sont mises à l’épreuve avant d’investir dans les diverses étapes de développement.
  • Le retour sur investissement est plus rapide et plus important.
  • Les réorientations ne se révèlent pas coûteuses ou présentent peu de risques.
  • Intégrer les étapes du design sprint facilite les levées de fonds et rassure les investisseurs.

Cette méthode, inspirée du design thinking, est idéale pour connaitre rapidement la viabilité d’un projet. Pour tester cette technique lors de vos projets, n’hésitez pas à vous renseigner pour en savoir plus sur le design sprint !

Le design thinking : en quoi ça consiste ?

Le design thinking est une méthode centrée sur l’expérience utilisateur, c’est-à-dire sur l’humain. On anticipe les comportements les plus probables. Cette façon de travailler est bien connue par les marketeurs chargés de convertir les visiteurs avec des appels à l’action (CTA).

A lire également  Comment mes publications sur les médias sociaux peuvent-elles affecter mon procès pour accident de construction ?

design sprint

Ici, il n’y a pas de réel processus, mais plutôt un état d’esprit dans lequel l’utilisateur est au centre des préoccupations . Il doit être satisfait et sa satisfaction doit bien évidemment donner lieu à une conversion dans un schéma idéal. Néanmoins, on peut retenir 7 étapes à suivre dans ce type de processus : définir, rechercher, imaginer, prototyper, sélectionner, implémenter et apprendre.

On peut dire que le design thinking est un angle de vue à adopter au niveau de la conception d’un produit. Le produit doit être designé de façon à résoudre les problèmes des utilisateurs. La notion d’UX design est au cœur de la méthode.

Les outils utilisés sont généralement Hotjar et User Testing pour recueillir des retours des utilisateurs. En termes de réalisation de maquettes, on peut utiliser Adobe XD ou bien Figma.

Quelle différence entre le design sprint et le design thinking ?

Le design sprint et le design thinking sont liés. En effet, on peut dire que le design sprint doit englober une stratégie de design thinking. En effet, le design sprint concerne les méthodes et les outils permettant d’innover dans la conception de projet. D’un autre côté, le design thinking a pour but de résoudre les problèmes des utilisateurs à l’aide d’outils et de méthode, bien entendu.

Par conséquent, vous conviendrez que ces méthodes ont un objectif différent séparément. Pourtant, l’application des deux permet de gagner du temps avec un faible investissement.

Pour conclure, le design thinking est une notion plus large que le design sprint qui peut faire partie d’une stratégie de design thinking. Toutefois, ces méthodes peuvent être employées séparément.

Yohann G.