photo du processeur google tensor

Google Tensor, les détails sur le nouveau processeur mobile

Destiné à la gamme de Smartphones du groupe Alphabet, Google Tensor est un processeur à 8 cœurs utilisant la technologie 5 nm. Ce CPU emprunte le fonctionnement neuronal. Il se positionne dans la classe des puces de dernière génération de Qualcomm, Samsung ou Apple. Pouvant faire de l’ombre à ses adversaires, ce chipset reprend l’architecture ARM et gère l’intelligence artificielle mieux que ses concurrents. Voici un tour d’horizon de cette nouveauté de la firme de Mountain View.

Une puce de Smartphone pas comme les autres

À moins d’une année de sa sortie, les médias relayent les nouvelles sur Google Tensor. The Verge écrit dans ses pages que le fabricant utilise des conceptions empruntées à d’autres marques pour cette puce. Ce nouveau processeur embarque un GPU et un modem. Il gère tout ce qui se rapporte au graphisme et connexion, sans la moindre difficulté. Qualcomm elle-même aurait prêté main-forte dans la création du chipset. Ce dernier présente alors les mêmes qualités que les actuelles puces de portables.

Google a apporté toute son expertise en génie logiciel dédié à la vidéo pour la conception du Tensor chipset. L’excellente caméra des téléphones Pixel confirme son savoir-faire irréfutable. L’équipe de Larry Page veut aller plus loin en se focalisant sur le traitement d’intelligence artificielle. La puce présentera les mêmes attributs que celles utilisées dans les data centers. Leur système neuronal assure l’apprentissage et diverses fonctionnalités inédites.

La puce Tensor épaissit l’écosystème Android

Naturellement, Google destine les processeurs Tensor pour ses produits. Les futurs Pixelbooks et les prochaines enceintes connectées Nest en seront probablement équipés. Tous les appareils de la firme pourront l’embarquer pour gagner en opérabilité. L’éditeur d’Android souhaite à ce que cette technologie connaisse une large diffusion. L’inventeur du système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde veut même l’harmoniser avec ses services.

Tensor sera parfaitement compatible avec le pack d’offres numériques de Google. Il gère Gmail, Maps, Calendar et tout le reste à la perfection. Les prochaines mises à jour vont aussi tenir en compte les particularités de ce microprocesseur. Cette tendance générale rapproche la firme de la stratégie d’Apple. La marque à la pomme ne sera plus la seule à avoir un écosystème vertical quasiment fermé.

Un microprocesseur pour le Smartphone Pixel 6

Avec le processeur Tensor, Google entend rattraper son retard sur le classement des meilleurs Smartphones du marché. Équipé de cette puce, Pixel 6 Pro le modèle le plus ambitieux de l’entreprise californienne. Son chipset sur mesure devrait le rendre aussi performant que ses principaux rivaux. Le duel avec l’iPhone 13 Pro Max sera sans merci.

Le téléphone de Google aura surtout l’avantage d’intégrer une intelligence artificielle d’avant-garde. De son côté, l’iPhone 13e du nom s’affranchit des réseaux GSM. Il permettra d’émettre un appel satellite depuis n’importe quel endroit de la terre et de l’espace. La firme de Mountain View aurait noué une alliance avec Samsung pour sortir le meilleur téléphone qu’elle ait produit. La marque coréenne est la seule à maîtriser la technologie neuronale 5nm à l’exception de TSMC.

Un CPU taillé pour l’apprentissage automatique

Le nom du nouveau processeur est un hommage à TensorFlow. C’est la plateforme de développement de solutions open source pour l’apprentissage automatique. Cette information émane d’Osterloh, le vice-président chargé des Services et appareils Google. Ce qui laisse penser que l’intelligence artificielle sera le fer-de-lance pour ce processeur et les mobiles qui vont l’embarquer. La firme distille encore les renseignements sur le chipset, mais ce chispset s’apparente au SoC ARM.

Prévu pour l’hiver 2022, le Tensor utilise la technologie TPU. Sans entrer dans les détails techniques, cette puce est calquée sur les modèles opérationnels dans les banques de données de l’entreprise. Il ne faut pas oublier que Google reste le leader des moteurs de recherches. C’est aussi un ténor de l’hébergement et de stockage avec Drive. Le volet dédié au signal d’image (ISP) aurait été retravaillé. En d’autres mots, des fonctionnalités totalement inédites vont voir le jour sur le Pixel 6 Pro.

Vers un téléphone avec un appareil photo presque parfait

L’évolution des appareils photo embarqués dans les mobiles Google n’est plus à prouver. La firme ne s’est pas contentée de proposer des capteurs démentiels avec des dizaines de millions de pixels. Elle a aussi intégré l’apprentissage automatique et d’IA pour que le traitement de l’image soit fait de manière optimale. La photographie ne sera plus jamais la même avec ce SoC du futur.

A lire également  ASUS RTX 40 Noctua en noir chromax : la transformation choc qui va éblouir les gamers !

Pixel 6 peut prendre simultanément deux images de très haute résolution sur deux capteurs. La première aura une exposition normale. L’autre est faite avec l’objectif grand-angle avec une vitesse d’obturation rapide. Ce qui donne des photos proches de la perception de l’œil humain à chaque instant. Il ne s’agit pas seulement de définition et de netteté. L’appareil permet de corriger les images floues si jamais l’utilisateur a bougé.

Une gestion inédite des fonctionnalités vidéo

Grâce au CPU Tensor, les appareils Google disposent d’une puissance de calcul intensif inégalée. L’application de l’apprentissage automatique à la vidéo permet de filmer dans des situations les plus difficiles. L’intelligence artificielle gère la luminosité ou la stabilité. Elle est même capable de tourner des séquences en contre-soleil. Le vice-président de la firme explique que cette technologie est juste impossible sur les actuels processeurs.

Les nouveaux Pixels embarqueront un système HDRnet. En d’autres termes, les prochains téléphones portables de Google pourront faire un zoom 10x en ultra-haute définition. La vitesse de calcul du processeur a permis cette prouesse technologique. Les fonctionnalités s’annoncent richement innovantes. Il y a notamment la possibilité de réaliser des sous-titres d’une vidéo en français instantanément. La précision de langue sera la même que celle de Google Translate.

Le joint-venture commence à porter ses fruits

Le porte-parole de Google était assez discret en ce qui concerne les spécificités techniques du processeur Tensor. Ce dernier pourrait reprendre les technologies de Qualcomm et de Samsung. Les suppositions avancent que la nouveauté pourra copier le Snapdragon 888. Cette puce utilise des versions personnalisées du Cortex-X1, A78 et A55 d’ARM. Le SoC pourrait aussi être similaire à l’Exynos 2100 qui équipe la gamme Galaxy S.

Pour le média XDA, le processeur de Google sera un mix entre les Cortex-A78, A76 et A55. En ce qui concerne la gestion d’image, il pourra embarquer la GPU Mali d’ARM. En attendant des confirmations, il faut se dire que le Pixel 6 sera un téléphone hautement performant, surtout en matière de photo et vidéo. Il reste à savoir si la batterie et les capacités de mémoires vont suivre cet élan.

Un Smartphone pour gérer la réalité augmenter et plus encore

Google est leader dans l’intelligence artificielle. Ces enceintes connectées le confirment. Sa suprématie technologique est telle qu’Apple s’est empressé de recruter John Giannandrea l’ancien chef du département IA de la firme en 2018. Pour garder sa longueur d’avance, l’entreprise entend embarquer la nouvelle génération de réalité augmentée dans ses appareils. Ce qui entre dans la logique de l’éditeur WebXR. Cette collection comprend un radar de distanciation, la mesure des objets entourant le téléphone et le tunnel virtuel Floom.

Pendant son interview accordée à The Verge, Osterloh a assuré que les innovations portent sur la photographie, la vidéo, mais également l’audio. Avec Tensor, les appareils mobiles auront la fonctionnalité Live Caption. Tournant sous Android, le Pixel 6 Pro traduira les paroles en temps réel. Il pourra aussi jouer l’interprète avec sous-titrage.

Google Tensor se positionne difficilement

Les suppositions vont bon train en attendant la sortie du Pixel 6 Pro équipé du SoC Tensor. La seule référence fiable serait le test Geekbench. Le Smartphone Google aurait un score inférieur à celui du OnePlus 9 embarquant un chipset Snapdragon 888. Dans la même foulée, AnTuTu, une autre voie du benchmarking le place en dessous du Redmagic 6 également équipé de la puce Snapdragon 888. Par contre, le processeur Google-Samsung serait en avance par rapport au SoC bionique Apple A14 monté sur l’actuel iPhone 12 Pro Max.

Quels que soient les scores et les critiques attribués à Google Tensor, cette puce est une grande première pour Google. Les versions et les mises à jour vont rapidement pleuvoir. Les éditeurs de Snapdragon suivent l’évolution de ce concurrent de taille. Par ailleurs, il est quasiment impossible de se passer des services de Google, surtout d’Android. Pour l’instant, le Galaxy S21 et les téléphones chinois règnent en maître sur l’échiquier de Smartphones.

Yohann G.